De nos jours avoir confiance en en soi et en ses capacités est devenu particulièrement important. Il n’est d’ailleurs pas rare de confondre confiance en soi et estime de soi. Cet article a donc pour but de vous présenter la différence fondamentale entre ces deux notions, et de voir comment la méditation peut impacter positivement notre bien-être et notre vie en général.

Femme afro en tenue de sport médite pour développer sa confiance en soi
La méditation est un outil efficace pour développer la confiance en soi

Estime de soi ou confiance en soi ?

Pour faire simple, l’estime de soi peut s’apparenter aux sentiments et pensées, positives ou négatives, que l’on éprouve envers soi-même. Bien sûr, plus ces pensées sont positives, meilleure sera l’estime que l’on se porte, et inversement.

L’estime de soi reflète donc le degré de satisfaction que l’on s’accorde, que l’on soit seul ou en présence d’autrui. Plus votre estime sera élevée, plus votre vie sera agréable et votre confiance en vous élevée.

La confiance en soi quant à elle se perçoit comme un ressenti et un ensemble d’émotions que l’on va ressentir. Elle fait directement lien avec une certaine capacité à agir face à une situation donnée. La confiance en soi n’est pas innée, elle se construit jour après jour au gré des étapes de la vie et des décisions que l’on doit prendre. Ces décisions présentent des risques, qu’ils soient conscients ou inconscients, et charge à nous de prendre la bonne au risque de se tromper ou de mal faire. La confiance en soi nous aide à faire face à ses choix cornéliens et va influencer l’ensemble de nos actes.

Vous l’avez compris, estime de soi et confiance en soi sont deux notions pouvant être facilement confondues, elles sont en effet très proches au niveau du sens. Néanmoins, en décortiquant un peu les définitions académiques on trouve que la confiance en soi est un sentiment de sécurité et l’estime de soi une opinion favorable envers soi-même. On voit donc bien que ces deux notions, bien que proches, sont différentes.

Grâce à la confiance en soi, vous savez ce que vous êtes capable de faire ou non. Tandis que l’estime de soi influence votre valeur perçue.

Exemples de situations

Quelques exemples de la vie quotidienne en ce qui concerne la confiance en soi :

  • Je ne suis pas capable de travailler correctement
  • Je ne saurais jamais faire ce genre de choses
  • Je n’ai pas confiance en mes capacités pour réussir à ce poste

Et maintenant, quelques exemples pour l’estime de soi :

  • Je n’aime pas mon corps
  • Mon opinion n’a pas d’importance
  • Je ne suis pas assez important à ces yeux

Les deux peuvent s’apprivoiser et se travailler. Ce travail nous permettra de nous connaître et d’améliorer nos capacités, et ce dans le but de s’épanouir toujours plus. La confiance en soi ne demande qu’à se construire au fil des jours et de nos expériences, positives comme négatives. L’estime de soi sera fortement ancrée avec les valeurs que nous défendons et partageons.

Les causes d’un manque de confiance ou d’estime de soi.

Les causes peuvent être multiples, mais entraîner des répercussions parfois graves sur notre développement émotionnel et psychique. On peut retrouver entre autres :

  • De carences éducatives
  • Plusieurs traumatismes durant l’enfance
  • Des échecs passés
  • Des peurs invalidantes
  • Le regard que les autres portent sur nous, et plus généralement son interprétation

Vous pouvez développer plusieurs symptômes plus ou moins invalidants, ces symptômes sont facilement reconnaissables et heureusement modifiables au jour le jour. On peut retrouver entre autres :

  • Une protection et une défense face aux regards ou jugements qu’autrui porte sur vous
  • Réussir ne fait pas partie de votre vocabulaire, vous avez peur de réussir et l’échec vous rassure quelque peu
  • Vous n’êtes pas ancré dans le présent, vous vivez néanmoins dans le passé et le futur
  • Chaque acte que vous accomplissez mérite une explication à vos yeux, vous voulez toujours tout expliquer et tout justifier
  • Vous n’êtes jamais satisfait et vous vous plaignez de tout

Bien sûr, ces symptômes vont provoquer divers maux dans votre vie quotidienne :

  • L’angoisse et l’anxiété font partie intégrante de votre vie
  • Par peur du jugement des autres, vous ne parvenez pas à exprimer vos opinions et vos idées
  • L’échec vous faisant peur, vous ne parvenez pas à saisir les opportunités qui se présentent à vous
  • Votre vie sociale et particulièrement sentimentale souffre

Pour faire face, un travail de remise en question et d’introspection et nécessaire. Il vous faut reprendre possession de votre vie et de votre personnalité, et montrer au monde votre changement. C’est là où méditation peut être une des clés de votre réussite dans le développement de la confiance en soi.

Femme qui médite en haut d'une montagne
La méditation, souvent sous estimée, permet une véritable connexion avec soi-même.

La méditation : un véritable outil

Définition de la méditation

La méditation est une pratique mentale qui consiste à porter son attention sur soi. Grâce à elle vous pouvez entrer en contact avec vos pensées négatives et anxiogènes. Plusieurs actions sont alors à envisager en fonction du type de méditation pratiquée. Il apparaît alors que l’on peut décider d’arrêter toute action mentale (propos illustrés avec la pratique de la méditation transcendantale, de la méditation zen et de la méditation profonde). On peut aussi travailler et conscientiser une pensée profonde et intense sur un sujet donné (travail de méditation philosophique, ou encore religieuse et métaphysique).

Le but premier de la méditation est de permettre l’accès à une détente et à une prise de conscience de nos problèmes pour se libérer des souffrances engendrées. Bien utilisée, la méditation va développer l’estime et la confiance en soi.

Les origines de la méditation

La pratique de la méditation ne date pas d’hier, certaines recherches démontrent qu’elle serait apparue dès la préhistoire, au moment de la découverte du feu par l’homme. Mais elle semble néanmoins commencer à se pratiquer il y a bien 4000 ans, comme en témoigne des fresques représentant des postures de méditation retrouvées dans des cavernes indiennes. Bien sûr, avec l’arrivée de l’écriture, nous avons la preuve formelle que la méditation était déjà pratiquée à cette époque. On notera deux grands courants religieux qui se baseront sur la méditation au fil des siècles : le taoïsme en Chine et le bouddhisme en Inde.

Dans le taoïsme, la méditation va s’inspirer des sciences et notamment de la cosmologie, de la divination et de la médecine traditionnelle. L’objectif recherché est de faire circuler de façon convenable et homogène le QI (énergie vitale présente dans le corps). Les exercices, des mouvements corporels associés à une respiration bien précise, vont permettre de faire circuler le QI naturellement. La méditation se retrouvera dans différentes disciplines chinoises (le qi gong, le tai-chi-chuan, etc.).

Dans le bouddhisme, la méditation se base sur le concept de pleine conscience. Le terme de pleine conscience réfère à la notion d’attention ou de présence attentive. Le but premier étant de se recentrer sur le moment présent, d’oublier pendant un instant son passé et son futur, et de centrer ses pensées et sa conscience sur un élément en particulier. Si vous débutez dans la méditation, cette technique est particulièrement conseillée.

De nos jours, en occident, de nombreuses techniques de méditation ont vu le jour et se sont développées, tout en cherchant à détacher des pratiques religieuses ou philosophiques.

Les différents courants de la méditation contemporaine

La méditation zen

Posture et respiration sont les maîtres mots de cette pratique ancestrale. La posture principale étant la position du lotus, colonne vertébrale bien droite jusqu’à la nuque, menton rentré. Les postures occidentales, moins rigides que les japonaises, autorisent une position assise sur un banc ou encore avec les jambes croisées.

L’objectif de cette méditation est de faire le vide, de laisser passer nos pensées sans y accorder une quelconque importance.

La méditation transcendantale

L’objectif principal de cette méditation est d’approcher un calme maximal grâce à différentes techniques de relaxation et de prise de conscience. Le tout se base la répétition de mantras (prières bouddhistes) qui permet de se focaliser et d’éviter les pensées parasites. Contrairement à d’autres techniques de méditation, celle-ci ne repose donc pas sur de la visualisation, mais sur une concentration profonde qui est donc favorisée par la répétition des mantras.

La méditation guidée

C’est une forme de méditation des plus modernes, de nombreux adeptes la pratiquent et notamment des débutants via l’application pour mobile « Petit bambou ». Cette technique va tout simplement vous guider pour vous aider à vous relaxer et entrer dans un état semi-conscient.

Exemple de méditation guidée pour l’estime de soi par Mike Méditation

La méditation Vipassana

C’est une des plus anciennes méditations de par le monde et particulièrement en Inde. Cette technique est très exigeante et nécessite une très grande concentration. Le pratiquant doit en effet se concentrer sur ses sensations durant une longue période. La plupart du temps cette méditation s’effectue en période de retraite, au cours de laquelle le pratiquant ne peut pratiquer qu’un nombre restreint d’activités et ne doit pas avoir de contact avec l’extérieur.

Le Yoga

Bien que ce ne soit pas les mêmes techniques, le Yoga débute ou se termine souvent pas des exercices de méditation. Ces derniers vont permettre d’atteindre très facilement un état de tranquillité et de détente du corps.

En quoi la méditation est-elle bénéfique pour la confiance en soi ?

La plupart du temps, lorsque vous manquez de confiance en vous ou que l’estime que vous vous portez est en berne, cela est dû à plusieurs facteurs, et particulièrement à des ruminations et des difficultés à lâcher prise avec son passé ou à ne pas s’en faire pour son futur. Nous avons du mal à mettre de la distance entre nous et nos échecs ou situations inconfortables.

La méditation, comme nous l’avons vu, peut être bénéfique pour apprendre à lâcher prise et à se concentrer sur le moment présent. Elle nous permet de nous reconnecter avec nous-mêmes et de nous recentrer en pleine conscience sur ce que nous sommes en train de vivre au moment présent. Une fois les pensées détachées, mises de côté, sans aller jusqu’à les refouler, ces dernières finissent par s’évanouir d’elles-mêmes et nous libérons ainsi notre cerveau de leurs effets néfastes.

Par exemple, la méditation va permettre :

  • De ne plus vous dévaloriser et de sortir des schémas jusqu’à alors négatifs que vous avez mis en place
  • D’améliorer votre façon de pensée, d’être plus optimiste et d’améliorer notre relation à nous-mêmes, ce qui diminuera la culpabilité
  • Les attitudes positives adoptées permettront d’avoir également de meilleures relations avec autrui
  • Les actions entreprises aideront à gagner un meilleur niveau de confiance

La méditation va envoyer des signaux de détente à votre cerveau, qui au fur et à mesure, intégrera un nouveau processus de pensée avec bienveillance et optimisme.

Groupe de personnes faisant des exercices de méditation dans un studio
La méditation est souvent pratiquée seul(e) mais rien ne vous empêche d’aller à des sessions de yoga/méditation

Exemple d’exercices de méditation pour développer la confiance en soi

Avec cet exercice, vous préparez votre esprit à mieux apprécier les situations de succès et vous augmentez votre confiance en vous.

Pour cet exercice, il est utile de choisir un endroit calme et une tenue confortable. Asseyez-vous sur un coussin en position du lotus (si elle ne vous paraît pas confortable, il est préférable de tendre les jambes). Vous pouvez maintenant fermer les yeux et procéder par étape :

  • Respiration régulière, lente et légère, pendant 4 minutes. Inspirez profondément par le nez et expirez doucement par la bouche.
  • Concentrez-vous sur les sensations qui parcourent votre corps : la position de vos membres, l’air qui passe dans vos narines puis dans votre gorge, etc.
  • Au bout de 4 minutes, ouvrez vos yeux et détendez-vous. Il est possible que vos muscles du cou soient tendus, vous pouvez vous les masser pour les détendre. Par la suite, recommencez l’exercice. Si la déconcentration vous gagne, ouvrez vos yeux et soufflez, puis reprenez de nouveau. Avec le temps et l’habitude, votre esprit restera vraiment focalisé sur l’exercice.
  • Vous pouvez maintenant réfléchir à une situation positive et synonyme de succès, personnel ou professionnel. Essayez de revivre cet instant dans les détails et félicitez-vous : « J’ai réussi, je peux encore le refaire ».

Concentrez-vous sur vos sensations. Essayez de ressentir le souffle dans vos narines, et dans la gorge pendant les phases d’inspiration. Discernez les mouvements du ventre pendant l’expulsion de l’air.

Après les 4 minutes, ouvrez les yeux et détendez-vous en massant les muscles du cou. Expirez et reprenez l’exercice. Mettez-y de l’envie et de la volonté. Si vous vous déconcentrez au bout de 4 minutes, ouvrez les yeux, soufflez et reprenez le compte à rebours. Plus vous vous exercez, plus votre esprit s’habitue à la technique et moins il vagabonde.

Réfléchissez à présent à une situation où vous avez réussi quelque chose : une recette, un stage, un « petit » exploit sportif, peu importe. Revivez cet instant dans le détail et félicitez-vous avec ce mantra : « J’ai pu le faire, je peux le refaire ».

Conclusion sur la méditation pour développer la confiance en soi

Nous l’avons vu, la méditation est un véritable atout pour avoir une meilleure confiance en soi, ainsi qu’une meilleure estime de soi. Elle permet de donner moins d’importance à nos pensées négatives et de prendre conscience de nos difficultés pour avancer.

Et vous, vous arrive-t-il de méditer ? Si oui, la méditation fonctionne-t-elle pour améliorer votre confiance en vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.