Ce terme provoque souvent une multitude de réactions dont la majorité est suscitée par la peur. Que cela soit à travers des légendes urbaines ou le cinéma, le spiritisme est dans le plus grand des cas associés à des pratiques surnaturelles orchestrées lors de réunions entre amis les soirs d’Halloween.

Dans ce nouvel article je vais parler du spiritisme avec pour objectif de vous éclairer sur cette pratique méconnue et bien loin de stéréotypes que nous connaissons. Par ailleurs, et je le préciserai, le but de cet article n’est pas de vous établir un plan d’action afin d’effectuer une séance dans la minute où vous terminerez votre lecture.

C’est écrit est informatif, afin de connaître les tenants et aboutissants de cette pratique. Aucun protocole ne sera partagé, pour cela je vous conseille de vous diriger physiquement vers un expert.

Vue intérieure d'un chaman indien utilisant des plantes pour soigner une vieille femme à l'intérieur d'un magasin au Mexique pour une scéance de spiritisme
Exemple de spiritisme pratiqué au Mexique par un chaman

Qu’est-ce que le spiritisme ?

Le spiritisme réside dans l’idée qu’une personne possède la faculté de communiquer avec des forces supérieures et entre en lien avec le monde que l’on appelle l’au-delà .

Ceci est expliqué de façon très simpliste mais pour vous donner plus de détails, pouvoir communiquer avec l’au-delà demande une très grande force psychique de la part notre esprit afin qu’il prenne le dessus sur la matière, c’est-à-dire notre enveloppe corporelle. Ainsi, dans cette pratique, le sujet parvient à franchir des frontières surpassant la vision humaine afin d’obtenir des informations qu’un individu lambda serait incapable de posséder.

Tout le monde est apte à pratiquer le spiritisme et communiquer avec le monde des esprits puisque nous avons tous été créés de la même manière, le corps est un courant d’énergies constantes. Cependant, il n’est pas sans savoir que certaines personnes auront plus de facilité à entrer en communication avec des esprits car cela dépend de plusieurs facteurs : la conscience énergétique, l’état émotionnel, l’ouverture des chakras ou encore l’ouverture d’esprit bien-entendu.

Aussi, il n’existe pas de méthode unique puisque chaque personne peut pratiquer le spiritisme avec un outils qui lui sera propre. Cela peut-être un pendule, des

Quels sont les dangers du spiritisme ?

Les raisons poussant une personne à communiquer avec un esprit sont nombreuses. Parfois, certaines personnes souffrent tellement émotionnellement parlant suite à un décès par exemple, qu’une séance de spiritisme devient le dernier recours.

Dans un premier temps, si vous souhaitez pratiquer une séance de spiritisme, faites-le accompagné d’une personne experte dans le domaine comme un médium par exemple dont l’expérience est suffisamment solide pour intervenir en cas d’urgence. Tous les médiums ne possèdent pas le même niveau, donc veillez à entrer en lien avec une personne dont les énergies seraient aptes à repousser un esprit malveillant.

Ensuite, il est important de connaître les tenants et aboutissants de l’au-delà. Ce dernier est habité par des esprits en tout genre, qu’ils soient bons ou mauvais, vous pourriez tomber sur n’importe qui. Restez alors concentrés sur ce que vous faites avec des intentions précises : n’ouvrez pas une séance de spiritisme pour amuser la galerie, ceci est une pratique sérieuse que vous pourriez regrettez si cette dernière est prise à la légère.

De plus, même si les esprits restent des humains disparus, faire preuve de respect est indispensable. Une entité disposera de puissance et de force supérieures à vous, il n’est pas à votre disposition et un manque de reconnaissance pourrait les agacer. Si un esprit accepte d’entrer en contact avec vous, c’est parfait. Si ce n’est pas le cas, respectez sa décision, remerciez-le et dites-lui au revoir.

Passer au travers de ces quelques règles vous épargnera quelques problèmes. Il n’est jamais bon de se mettre à dos une entité et surtout de s’en défaire lorsqu’elle décide de rester avec vous. Les esprits se nourrissent principalement de nos énergies et ont le pouvoir d’accentuer nos émotions négatives jusqu’à épuisement, voire une possession afin qu’ils puissent disposer de votre corps.

Quelles entités pourrais-je rencontrer lors d’une séance de spiritisme ?

Lors d’une séance de spiritisme, vous êtes sujet à rencontrer une ou plusieurs entités souhaitant entrer en communication avec vous. Il demeure indispensable
d’aiguiser ses connaissances à ce propos afin d’avoir conscience que l’au-delà  peut aussi bien vous réserver de bonnes surprises, que de mauvaises…

Les esprits dits « bons »

Commençons par le plus simple, lorsque vous êtes confronté à un bon esprit l’ambiance est beaucoup plus légère et vous le ressentez immédiatement. Souvent les émotions sont inexplicables car cela vous transporte dans un sentiment d’harmonie, de bonheur, de paix, d’abondance ainsi que beaucoup d’amour. Alors, vous n’éprouvez aucun état de stress, mais de plénitude intense… Il peut arriver que les plus sensibles se mettent à verser des larmes de joie en signe de lâcher- prise.

Aussi, vous pourrez détecter un esprit bon à sa manière de communiquer avec vous. Souvent, les mots seront fluides, doux et très appropriés. Nous pourrions comparer cela à de la poésie avec beaucoup de bienveillance.

Les esprits dits « mauvais »

Je vais rapidement revenir sur le fait que lors d’une séance de spiritisme, être accompagné est obligatoire. Parmi les mauvais esprits, certains sont très sournois et malins puisqu’ils peuvent se faire passer pour de bonnes entités et se jouer de vous. Si vous êtes débutant voire intermédiaire, il sera difficile de dissocier la réelle identité de l’esprit avec laquelle vous communiquez.

Dans le cas où vous parvenez à identifier un mauvais esprit, le ressenti est bien différent de ce que nous avons vu précédemment. À l’inverse des bons esprits, un profond état de malaise se fera sentir, avec la sensation de ne pas vous sentir à votre place si vous êtes chez vous. Vous pourrez sentir une forme de sueur froide couler le long de votre dos, des suffocations, de la transpiration comme si vous étiez enfermé dans une pièce et que vous manquiez d’oxygène

Par ailleurs, lors de mes recherches, j’ai pu observer à de nombreuses reprises que la pratique du spiritisme était très répandue au Brésil. Cela m’a donnée envie de creuser un peu plus puis que cette dernière est devenue une philosophie très ancrée dans les mœurs.

Femme pratiquant le spiritisme sur fond blanc
Le véritable spiritisme est bien éloigné des stéréotypes du cinema

Le spiritisme au Brésil

Le Brésil est actuellement le pays avec le plus grand nombre de pratiquants dans le monde, on y compte 4 millions d’adeptes. Bien qu’elle soit apparue dans notre pays, la France, il y a peu de pratiquants.

Histoire du spiritisme au Brésil

Au XIXe siècle, le Brésil était un empire qui cherchait à adopter un mode de vie inspiré des normes européennes. Il y avait une forte influence intellectuelle française et un contact direct avec les innovations scientifiques et culturelles survenues en Europe occidentale. Par conséquent, lorsque le phénomène des tables tournantes est apparu, les Brésiliens ont également fait la promotion d’événements similaires, afin de connaître et de tester.

L’émergence du spiritisme a enthousiasmé de nombreux intellectuels et brésiliens qui ont étudié ou voyagé à travers l’Europe afin d’en savoir plus ! Cependant, les premiers groupes de spiritualistes brésiliens ont été confrontés au même problème en France ; une partie a fait valoir que le spiritisme était essentiellement une science, tandis qu’un autre groupe avait mis en avant ses aspects philosophiques et religieux. L’option religieuse a conduit le spiritisme à une confrontation directe avec les structures religieuses traditionnelles du Brésil. Par la suite, l’Église catholique, majoritaire dans le pays, s’est opposée directement à la doctrine spirite, considérant cela comme une forme d’hérésie dangereuse. Certains penseurs, liés au monde de la science, ont également critiqué cette nouvelle doctrine.

Ainsi, une grande partie de la population s’est mise à confondre la doctrine de Kardec avec des pratiques ésotériques traditionnelles, telles que la voyance, les magiciens et devins. Les religions d’origine autochtone et africaine, qui proposaient également un contact avec les morts, étaient associées aux spirites.

Enfin, les pratiques chamanismes déjà existants au Brésil ont permis au spiritisme d’apporter, en quelque sorte, une « explication rationnelle » à ces croyances, favorisant ainsi leur acceptation. En revanche, la croyance aux phénomènes médiumniques, bien que relativement répandue, était largement redoutée. Le spiritisme a peu à peu dissipé ces peurs, créant une vision plus ouverte du sujet.

Conclusion sur le spiritisme

Cet article arrive à sa fin, en espérant vous avoir éclairé sur cette pratique dont les détails sont souvent méconnus. J’aurai l’occasion d’approfondir ce sujet au travers d’autres écrits afin de vous apporter d’autres enseignements sur par exemples : Les différents types d’esprits que vous pourrez rencontrer, leurs caractéristiques et comment les reconnaître.

Et vous avez-vous déjà expérimenté le spiritisme ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.