Brève histoire du yoga

Le sanskrit, langue indo-européenne des Védas (anciens textes religieux de l’Inde) a donné naissance à la littérature et à la technique du yoga.

Le mot sanskrit « yoga » a plusieurs traductions et peut être interprété de nombreuses façons. Il vient de la racine yug et signifiait à l’origine « s’atteler », comme pour attacher des chevaux à un véhicule. Une autre définition serait « à mettre en œuvre de manière active et délibérée ». On peut également trouver d’autres traductions comme « atteler, joindre ou se concentrer ». Le yoga en est venu à décrire un moyen de s’unir, mais aussi une méthode requérant de la discipline. Un homme qui pratique cette discipline est appelé un yogi ou yogin, et une femme pratiquante une yogini.

Le yoga est issu d’une tradition orale, dans laquelle l’enseignement était transmis directement de professeur à élève. Le sage indien Patanjali a été crédité de cette tradition orale dans son ouvrage classique, le Yoga Sutra, un traité de philosophie yogique vieux de 2000 ans, qui est une sorte de guide philosophique pour faire face aux défis de l’être humain.

En donnant des conseils sur la façon de maîtriser le mental et les émotions, mais aussi des conseils sur la croissance spirituelle, le Yoga Sutra fournit le cadre sur lequel repose toute la pratique du yoga actuel. Signifiant littéralement « fil », le sutra a également été traduit par « aphorisme », ce qui signifie une déclaration de vérité, formulée de manière très précise. Une autre définition du sutra pourrait être « la concentration de la plus grande quantité de connaissances dans la description la plus concise possible ». D’après ses différentes images et significations, le yoga semble ressembler à une structure faite de vérités universelles.

Jeune femme sur la plage pratiquant le yoga
Le yoga demande de la discipline mais est une des pratique avec le plus de bienfaist

Différents types de yoga

Il existe plusieurs types de yoga. Ces derniers combinent différents mouvements appelés poses. Un certain type sera peut-être plus adapté en fonction de vos objectifs et de votre niveau de forme physique :

  • Hatha yoga : Cette forme est très populaire. Elle est connue sous le nom de yoga de la force. Il met l’accent sur le renforcement et la purification du corps. Il implique des postures physiques (asanas) et des techniques de respiration (pranayama).
  • Yoga Iyengar : Ce style met l’accent sur l’alignement. Il est fluide et s’apparente à la danse. Il utilise divers accessoires, comme des couvertures, des blocs, des chaises, etc. Cela vous aide à atteindre et à maintenir des postures que vous ne pourriez pas adopter autrement.
  • Ashtanga yoga : Ce type de yoga est parfois appelé ashtanga vinyasa. Il est intense, rapide et dynamique. Il est conçu pour développer l’endurance et la force. Vous faites une série de postures en un seul mouvement continu et fluide. Vous associez les mouvements à des schémas de respiration.
  • Yoga bikram : Vous faites cette forme de yoga dans une pièce très chaude, contrairement à de nombreux autres types. Le yoga bikram implique un ensemble de 26 postures que vous pratiquez deux fois par session. Vous faites d’abord des postures debout et en équilibre. Ensuite, vous faites des flexions arrière, des flexions avant et des postures de torsion.
  • Le yoga restaurateur : Ce type n’utilise pas de postures actives. Il se concentre plutôt sur la partie relaxation.
  • Le yoga Kripalu : C’est un style plus doux et plus lent. Il se situe entre le yoga restaurateur et les formes plus vigoureuses.

Les bienfaits du yoga sur votre cerveau

Plus de 90 % des gens viennent au yoga pour la souplesse, la réduction du stress, la santé et la forme physique. Cependant, beaucoup d’étudiants et de professeurs développent de nouvelles raisons qui les poussent à pratiquer le yoga, le plus souvent en faveur de la spiritualité ou de la réalisation de soi, ou encore d’un sentiment d’accomplissement de leur potentiel. Il offre une réflexion sur sa personne, la pratique de la bonté et de l’autocompassion, et favorise la conscience de soi.

Pourtant, les avantages pour la santé sont bien réels. Oui, il peut augmenter votre flexibilité, améliorer votre équilibre et diminuer votre cholestérol. Une étude récente publiée dans le European Journal of Preventive Cardiology montre que le yoga réduit le risque de maladie cardiaque autant que l’exercice physique classique. En moyenne, les participants ont perdu plusieurs kilos, ont diminué leur pression sanguine et ont réduit leur mauvais cholestérol de 12 points. De plus en plus de recherches sont menées sur la façon dont le yoga améliore les problèmes de santé, notamment la douleur chronique, la fatigue, l’obésité, l’asthme, le syndrome du côlon irritable, etc.

Si la plupart des gens savent intuitivement que le yoga réduit la dépression et l’anxiété, ils sont généralement surpris de découvrir que le yoga modifie également le cerveau.

Jeune femme en posture du pigeon
Le yoga permet d’augmenter la souplesse et bien plus

Preuves scientifiques

Une étude publiée en mai 2015 dans le magazine Frontiers in Human Neuroscience utilise l’imagerie par résonance magnétique (IRM) pour montrer que le yoga protège le cerveau contre la diminution du volume de la matière grise avec l’âge. Les personnes ayant une plus grande expérience du yoga avaient un volume cérébral égal à celui de personnes beaucoup plus jeunes. En d’autres termes, le yoga pourrait protéger votre cerveau contre le rétrécissement de la matière grise vieillissante.

La protection du volume cérébral de matière grise se fait principalement dans l’hémisphère gauche, le côté de votre cerveau associé aux émotions positives et à la relaxation. Les émotions comme la joie et le bonheur sont véritablement liées à l’hémisphère gauche du cerveau lors des scanners cérébraux. Cet hémisphère est également lié au système nerveux parasympathique, qui assure le repos et la digestion, mais aussi la relaxation.

Cet effet neuroprotecteur a également été constaté dans des études d’imagerie cérébrale chez des personnes qui méditent. Dans certaines régions du cerveau, on a constaté que les méditants de 50 ans avaient le même volume de matière grise que des personnes de 25 ans.

Ces changements dans le cerveau peuvent se produire en quelques mois. Une étude a révélé des changements cérébraux après seulement huit semaines d’un programme de réduction du stress basé sur la conscience. Les régions du cerveau qui interviennent dans la mémoire ou l’apprentissage, mais aussi dans la cognition, ont montré un certain développement. En revanche, les régions du cerveau responsables de la peur, de l’anxiété et du stress ont diminué.

Un but ultime

Toutefois, en y réfléchissant, la pratique du yoga n’a pas l’objectif premier de modifier le corps, le cerveau, ou d’augmenter les niveaux de bonheur et de joie. Elle vise avant tout la transcendance de toutes ces choses. Dans une culture où nous nous précipitons toute la journée, en essayant constamment de changer notre santé, notre corps ou nos émotions, ou de planifier notre avenir, le yoga ouvre la possibilité de se connecter à ce que nous avons déjà, à ce que nous sommes déjà.

Les gens sont fréquemment limités dans la pratique, car ils pensent ne pas être « assez souples ». Mais le yoga ne consiste pas à atteindre la pose parfaite. Ainsi, il ne faut pas hésiter à modifier la pose pour vous sentir à l’aise dans votre propre corps. Le yoga consiste à supprimer tout jugement et à nous laisser être présents et connectés à ce que nous sommes maintenant.

Le professeur bouddhiste Pema Chodron explique :

« La pratique ne consiste pas à essayer de se jeter et à devenir quelque chose de meilleur. Il s’agit de se lier d’amitié avec ce que nous sommes déjà. La base de la pratique, c’est vous ou moi, ou qui que nous sommes en ce moment.

Nous reconnaissons notre capacité à nous détendre avec la clarté, l’espace, la conscience ouverte qui existe déjà dans notre esprit. Nous vivons des moments où nous nous sentons ici, simples, directs et sans encombrement. »

Groupe de personne en position de l'enfant

Liste non exhaustive des bienfaits du yoga

De plus, voici une liste non exhaustive des bienfaits sur votre corps et votre esprit :

  • Réduction des risques de blessure : Chaque pose de yoga cible des muscles spécifiques. Cela vous permet d’augmenter votre flexibilité et de réduire les risques de blessure.
  • Réduction du stress : Le yoga peut aider à apaiser l’esprit et à réduire le niveau de stress. Il y parvient en concentrant l’esprit sur le moment présent et les mouvements.
  • Augmentation de la concentration : Une partie importante est la respiration rythmée et concentrée.
  • Connexion entre le corps et l’esprit : Le yoga exige que vous concentriez toute votre énergie sur chaque mouvement ou pose avec précision. Cela peut vous aider à sentir que l’esprit et le corps travaillent ensemble
  • Gain en force et en endurance : Des styles plus vigoureux favorisent la force et l’endurance.
  • Amélioration de l’équilibre et de la stabilité : Les poses d’équilibre exigent que vous utilisiez vos muscles centraux. Cela peut vous aider à améliorer votre stabilité générale.
  • Amélioration de la posture : Les postures renforcent et ouvrent les zones comme les épaules et les muscles du haut du dos. Cela peut vous aider à garder une bonne posture.
  • Développement de la conscience du corps : Le yoga exige que vous contractiez ou détendiez certains muscles dans chaque pose. Cela peut vous aider à prendre davantage conscience des forces et des faiblesses de votre corps.

Comment débuter

Il est facile de trouver toutes sortes de cours de yoga. Renseignez-vous auprès des centres à côté de chez vous, mais aussi dans les salles de sport, les studios de danse et les clubs de remise en forme. Vous pouvez également consulter l’annuaire des professeurs pour voir les listes régionales et nationales des professeurs et associations de yoga.

Il est important de trouver le style de yoga qui vous convient. Il est difficile de savoir à quoi ressemble un cours tant que vous n’y assistez pas. Même lorsque deux professeurs utilisent les mêmes termes pour décrire leurs cours, ces derniers peuvent être très différents.

C’est une bonne idée de suivre un cours avec un professeur expérimenté. Informez-le de tout problème de santé que vous pourriez avoir, comme l’hypertension ou l’arthrite, mais aussi de toute blessure ou de tout problème physique. Un bon professeur saura quels sont les exercices qui vous conviennent le mieux et vous dira quelles sont les poses à éviter.

Jeune femme en position du lotus
Le yoga permet une connexion du corps et de l’esprit

Conclusion sur pourquoi faire du yoga

Après toutes ces informations, vous vous direz surement : « Alors, pourquoi vais-je pratiquer du yoga ? » La réponse peut être complexe et personnelle, mais elle peut aussi être simple et universelle : parce que je veux être présent. Parce que je veux être présent non seulement sur mon tapis, mais aussi pour moi-même et les autres, à savoir la communauté qui m’entoure.

Et vous, quels bienfaits retirez-vous de vos séances de yoga ?

Laisser un commentaire