Les cinq éléments Wuxing chinois font partie des fondamentaux de la culture chinoise. Cette théorie, datant de plusieurs millénaires, est souvent inconnue des occidentaux. Ces notions ont été utiles à la construction d’un système de classification important en Chine traditionnelle. Une fois associée au Yin Yang et à l’énergie du Qi, ce mouvement a eu une forte incidence sur l’histoire de la pensée chinoise en elle-même.

Les Wuxing ou les 5 mouvements sont un concept très important dans la cosmologie chinoise traditionnelle. Voici un petit guide qui va vous permettre de comprendre l’importance de ces idéogrammes.

5 éléments wuxing chinois
Les 5 éléments

Tout d’abord, un peu d’histoire

Les premières références aux 5 éléments Wuxing chinois remonteraient à la période des Royaumes Combattants (aux alentours de 476-221 avant J.C.), en Chine antique. Selon les croyances chinoises, chacune des dynasties qui se sont succédé devait correspondre à une de ces « phases ». Dès qu’un nouvel empereur accédait au trône, le peuple recevait un signe de bon (ou de mauvaise) augure.

Dans le « Classique des documents » – un recueil de documents liés à l’histoire de la culture politique de la Chine ancienne – il est mentionné qu’au moment où l’Empereur Jaune a accédé au trône, la dynastie Huangdi a été associée à l’élément terre, après que le ciel ait fait apparaître des fourmis et des vers de terre géants. Une logique de succession des wuxing a été maintenue durant l’accession au trône des dynasties suivantes :

  • Xia (bois),
  • Shang (métal),
  • Zhou (feu),
  • et enfin, Qin (eau).

Que signifient exactement les 5 éléments Wuxing chinois ?

Pour faire simple, le mot « Wuxing » se compose de deux bases distinctes : le « Wu », qui est la traduction du chiffre 5 en chinois et de « Xing », qui signifie quant à lui, la marche. Il s’agit là d’une traduction littérale, c’est-à-dire qu’elle est plutôt interprétée comme étant une « phase » ou un « mouvement ». En réalité, les xing, communément appelés « élément », évoquent plus un mode d’action que la matière en elle-même. Ces 5 phases sont issues de deux grandes puissances très connues : le Yin (associé au Ciel) et le Yang (associé à la Terre).

Afin que tout le monde puisse comprendre clairement ce que cela signifie, dites-vous simplement que cette expression, née il y a plusieurs milliers d’années avant notre ère, permet d’aborder toutes les lois de l’univers et de les positionner sur un principe de fonctionnement identique. En d’autres termes, toujours en suivant cette théorie, vous devez comprendre que le corps humain fonctionne de la même façon que la nature.

Pour visualiser plus facilement, imaginez simplement que l’interaction entre vos organes est similaire à celle des saisons qui rythme la nature. Un peu comme une énergie vitale créée pour harmoniser le monde.

Comprendre le principe de fonctionnement des 5 éléments chinois

Étant au cœur des fondamentaux de la culture chinoise, la théorie des 5 éléments Wuxing chinois possède de nombreuses utilités. Par exemple, la médecine chinoise traditionnelle vise à équilibrer toutes les parties du corps humain à l’aide de ces « 5 mouvements », pour lui permettre de conserver une bonne santé, une harmonie et un bien-être nécessaires à son bon fonctionnement. La culture chinoise utilise également ce concept et l’applique dans la pratique de l’acupuncture, du Qi gong ainsi que des arts martiaux comme le Kung Fu.

Évidemment, ce n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît, mais vous avez déjà une bonne base pour comprendre et appréhender cette philosophie tout à fait complexe. Voici une courte description des différents éléments qui caractérisent le Wuxing.

Le bois

Traduit par « Mù » ou « 木 » en écriture chinoise, le bois correspond à la naissance, la croissance et l’expansion. Visualisez simplement une graine qui germe, grandit en hauteur puis s’élargit, petit à petit. De plus, il est associé à la saison du printemps ainsi qu’au foie. Même si ce n’est pas logique, sa couleur représentative est le vert (ou bleu-vert dans certaines traditions).

Le feu

Aussi appelé « Huǒ » ou « 火 », le feu est la représentation de la combustion, de l’embrasement, parfois même de l’explosion. Le feu a la faculté de pouvoir éclairer, mais permet aussi « l’ascension », c’est-à-dire qu’il monte et s’élève en permanence. Il est associé à la saison de l’été, à la lumière et à toutes les couleurs chaudes. Il correspond également au cœur.

Dans la pratique des arts martiaux, sachez que le feu est perçu comme l’énergie qui permet de prendre l’ascendant dans un combat, notamment grâce à l’attaque.

Le métal

Le métal, textuellement « 金 » ou « Jīn », permet d’engager un mouvement de contraction, soit exactement ce qu’il se produit lorsqu’il passe de l’état liquide à l’état solide. Un phénomène de rétractation, tout simplement. Il est associé aux poumons du corps humain ainsi qu’aux couleurs blanc et gris.

L’eau

Cet élément, littéralement « Shuǐ » ou « 水 », est l’image de la transition entre une période d’activité et une période de repos. Pour comprendre, il suffit de penser à une cascade qui tombe puissamment, avant d’arrêter tout mouvement. Elle ruisselle doucement puis s’immobilise. De ce fait, l’eau est en lien direct avec le fonctionnement des reins. Sa nuance colorimétrique est le noir ou le bleu foncé. Autrement, l’hiver est associé à l’eau, période difficile où il faut survivre grâce à ses réserves naturelles.

La terre

Ce dernier élément, aussi nommé « Tǔ » ou « 土 », est comparable aux cultures et aux moissons. De différentes manières, elle est à la fois compacte et friable, ce qui lui confère à la fois la faculté de nourrir, mais également de solidifier et de construire. Associée à l’intersaison, elle est semblable à une transition et est liée à la rate. Elle est représentée par la couleur jaune, celle de l’empereur en Chine.

L’interaction des 5 éléments Wuxing : les cycles

Après avoir traduit le mot « Wuxing », il est possible de considérer que cette définition du « mouvement » induit également une dynamique, une interaction entre eux. Et c’est tout à fait vrai. Ces interactions entre les éléments correspondent à des cycles.

D’ailleurs, il en existe deux types : celui de la création et celui de la destruction. Chaque élément s’associe deux par deux au cours d’un cycle. La théorie repose sur un point important : l’équilibre. Concrètement, l’énergie interne de ces cycles doit obligatoirement « circuler » correctement pour maintenir une parfaite alchimie.

Le cycle de création (Yang)

Il s’agit du premier système relationnel des éléments, suivant un lien de cause à effet, pour nourrir et générer la phase d’après. Aussi appelé cycle de production ou « Sheng », il correspond à l’enchaînement successif des différentes phases :

  • Le bois crée le feu,
  • Le feu produit de la terre (à l’aide de descendre du bois),
  • La terre génère le métal (présent naturellement dans la terre),
  • Le métal induit l’eau (car il peut se liquéfier),
  • Et enfin, l’eau engendre le bois (à travers la croissance et la survie des arbres).

Le cycle de destruction (Yin)

Quant à celui-ci, il correspond plutôt au fonctionnement inverse, c’est-à-dire un cycle où chaque élément domine ou en bloque un autre. Également connu sous le nom de cycle de contrôle ou « Ke », il génère une relation de domination, comme suit :

  • Le feu contrôle le métal (celui-ci fond naturellement sur la chaleur),
  • Le métal affaiblit le bois (par la lame d’une hache, par exemple),
  • Le bois inhibe la terre (celle-ci en est recouverte),
  • La terre contient l’eau (en l’absorbant),
  • Et enfin, l’eau bloque le feu (car il l’éteint).
Deux Koi rouges et noirs en Yin-Yang

Le principe d’interaction des 5 éléments associé au Yin et Yang

Grâce aux différents cycles, on comprend plus facilement l’équilibre qui est associé à chaque élément. Effectivement, on assimile plus facilement l’impact de ce concept ainsi que son utilisation quotidienne, en comprenant par exemple, que le bois maintient la terre en place ou que le métal stoppe le développement du bois.

Une variante des cycles par le Yin et Yang

En s’attardant de manière un peu plus approfondie sur le concept des wuxing, nous pouvons aisément constater qu’il existe une différence entre le cycle Yin et celui du Yang.

Sans trop s’attarder sur cet aspect du concept,, voici un exemple rapide qui vous permet de constater les différentes interactions entre éléments Yin et Yang. Prenons en exemple le feu et le bois :

  • Un feu dit « Yin », est celui d’une cheminée, par exemple. Concrètement, le bois est à l’origine du feu, car c’est un combustible naturel. Il détruit le bois.
  • En revanche, le feu dit « Yang », comme le soleil, par exemple, brûle sans l’aide d’un combustible. En suivant ce principe, on comprend donc que le bois ne crée pas le feu « Yang ». À contrario, le soleil, lui, est utile au développement des arbres, il les nourrit.

Le Wuxing et la médecine traditionnelle chinoise

Comme nous l’avons déjà dit précédemment, les traditions chinoises et en particulier, la médecine chinoise traditionnelle reposent sur un principe de base, mais pourtant vital : l’équilibre doit être maintenu au cœur des cycles et des éléments. Cette théorie s’applique également au corps physique, pour qui l’équilibre est vital et doit être préservé en continue pour en assurer son bon fonctionnement.

Dans le cas où l’équilibre serait rompu, par un excès ou en manque énergétique de l’un des organes, cela entraînerait inévitablement une maladie. Ces mêmes principes s’associent également au Yin Yang et au Qi. Aussi, les éléments Wuxing s’appliquent à de nombreuses situations médicales :

  • La physiologie,
  • La pathologie,
  • Le diagnostic,
  • Le traitement,
  • La phytothérapie et la diététique…

Les 5 éléments Wuxing chinois et mode de vie

Aujourd’hui, grâce au mouvement des 5 éléments, il est possible de comprendre facilement l’importance de l’harmonie qui existe entre un état d’équilibre et un état instable. Ce concept est utilisé dans plusieurs disciplines chinoises comme le taoïsme, le tai chi ou encore le Feng shui.

Il est nécessaire de garder une bonne hygiène de vie pour maintenir le bon équilibre et optimiser les cycles, en prêtant une attention toute particulière à l’alimentation, à l’exercice physique, à la méditation et tout ce qui pourrait influer sur notre santé physique et mentale. De cette manière, il est possible d’éviter tout dérèglement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.