La plupart des pierres naturelles sont utilisées dans la lithothérapie en raison de leurs multiples vertus. Elles permettent de traiter divers troubles aussi bien physiques que psychiques. Cela dit, pour que les soins soient efficaces, il faut se servir de vraies pierres. Mais, comment les reconnaître ?

D’abord, c’est quoi une pierre naturelle ?

Avant tout, il est important de définir ce qu’est une pierre naturelle. En réalité, c’est une pierre d’origine minérale ou organique. Selon les spécialistes en gemmologie, la planète Terre abrite environ 450 espèces de pierres qui ont des caractéristiques et des couleurs différentes. Elles sont classées en plusieurs catégories.

Homme qui vérifie une pierre
En achetant chez une boutique de confiance, vous avez la garantie d’avoir les pierres énoncées.

Les pierres précieuses

Évidemment, ce sont des pierres naturelles de grande valeur qui possèdent des qualités exceptionnelles. Non seulement elles sont d’une beauté remarquable, mais elles sont aussi robustes. Les pierres précieuses se démarquent également par leur rareté. Ce sont les minéraux les plus utilisés dans la fabrication de bijoux haut de gamme. Les pierres précieuses regroupent le diamant, le rubis, le saphir et l’émeraude.

Les pierres semi-précieuses

Appelées également pierres fines, elles sont aussi très utilisées en bijouterie. Le fait qu’elles portent le titre « semi précieuse » ne veut pas dire qu’elles sont de basse qualité. Transparentes, les pierres semi-précieuses sont souvent d’une grande élégance. Seulement, elles ne font pas partie des quatre gemmes mentionnées précédemment. Il existe différents types de pierres fines pour ne citer que le grenat, le jaspe, la cornaline, l’opale ou encore la perle.

Les pierres ornementales

Comme leur nom l’indique, ce sont des pierres décoratives. Autrement dit, elles servent surtout à confectionner des objets de décoration. Qu’est-ce qui les diffère des pierres fines ? Tout d’abord, elles ne sont pas transparentes. Elles sont généralement translucides ou opaques. Il existe également une longue liste de pierres ornementales à l’instar de l’agate, de l’hématite, du jade, de la malachite et de l’œil-de-tigre.

Les pierres organiques

Ce sont des pierres d’origine organique et il faut dire qu’elles sont assez fascinantes. Elles peuvent provenir des végétaux ou des animaux. A titre d’exemple, l’ambre et le mellite sont originaires de la résine de bois. En revanche, les perles et les nacres proviennent des animaux. Les pierres organiques sont souvent fragiles et friables, mais cela ne veut pas dire qu’elles sont de mauvaise qualité. Au contraire, ce sont, pour la plupart, des pierres dotées d’un charme unique.

C’est quoi une pierre contrefaite ?

Pour pouvoir reconnaître une vraie pierre, il faut déjà savoir ce qu’est une pierre contrefaite. Comme il a été déjà indiqué précédemment, c’est l’origine du minéral qui fait la différence.

Pierres de lithothérapie

Un tour sur la pierre naturelle teintée

Une pierre naturelle teintée reste une pierre naturelle. Elle a seulement subi un traitement qui permet de la rendre plus esthétique. En général, le principe est d’appliquer de la teinte de couleur sur le minéral pour améliorer sa nuance. Cette procédure n’a aucune influence sur les caractéristiques de la pierre. Cela dit, l’utilisation d’une pierre teintée n’est pas très conseillée en lithothérapie. 

Les pierres de synthèse

Elles imitent bien les pierres naturelles et la ressemblance est vraiment trompeuse. Pourtant, elles ne possèdent aucun pouvoir. Autrement dit, elles ne sont pas bénéfiques pour l’homme. En outre, leur apparence risque de se détériorer au fil du temps. Les pierres contrefaites servent généralement à fabriquer des bijoux fantaisie. Notons qu’il existe deux sortes d’imitation.

Il faut citer en premier lieu les synthèses. Fabriquées en laboratoire, les pierres de cette catégorie sont nées d’un processus industriel bien élaboré. Les fabricants utilisent des matières premières issues des vraies gemmes. Elles peuvent imiter une pierre naturelle, non seulement au niveau de l’esthétique, mais aussi de la composition. Cependant, il est toujours possible de savoir qu’elles sont fausses. En général, les inclusions de leur synthèse sont souvent visibles.

Les pierres de substitut

Les substituts peuvent aussi imiter une vraie gemme, mais seulement au niveau de l’apparence. Leurs fabricants utilisent d’autres matières comme du plastique, du verre, des résines ou des doublets. Pour savoir s’il s’agit d’une pierre de substitut ou d’une pierre naturelle, il y a divers indices visuels à prendre en compte. Voici justement quelques informations qui pourraient vous aider.

Pierre de verre

Son l’indique bien, cette pierre d’imitation est fabriquée en verre, obtenu par fusion. Comment la reconnaître ? En général, elle présente des défauts, notamment des arrêtes, des cassures conchoïdales c’est-à-dire franches, courbes et lisses à l’aspect d’un cône ou des cassures esquilleuses. En bien regardant la pierre, vous pouvez également trouver des bulles rondes ou allongées à l’intérieur de celle-ci. Outre tout cela, la pierre en verre est fragile et elle est sensible aux rayures. Elle change aussi d’apparence à l’usure.

Pierre en plastique

Elle est fabriquée avec de la résine ou de la plastique. En général, il est possible de reconnaître la pierre en plastique. Il suffit de l’exposer à la flamme d’un briquet. Elle va alors se fondre et dégager une odeur de plastique brûlée. Cependant, la prudence est de mise, car certaines vraies pierres ne résistent pas à la flamme. C’est le cas de l’ambre.

Doublet grenat verre

À première vue, un doublet grenat-verre a l’aspect d’une vraie gemme vu qu’il est si brillant. Pourtant, il reste une pierre contrefaite. En réalité, le fabricant enveloppe la lamelle de verre avec de la lamelle de grenat (une pierre naturelle). Pour reconnaître le doublet grenat-verre, il faut d’abord l’observer de profil. Vous allez découvrir des bulles d’air au niveau de la zone de collage. En regardant au-dessus de la pierre, il est aussi possible de détecter une délimitation violette qui entoure la lamelle de pierre naturelle.

Doublet email

Cette fois, le fabricant joue sur l’effet d’optique de coloration. En effet, il applique deux lamelles incolores sur chaque côté d’une lamelle d’émail coloré. Grâce à cette technique, la pierre à l’air si authentique à l’œil nu. Il faut la regarder de près pour détecter la lamelle d’émail.

Quelques conseils pour distinguer le vrai du faux

Pour faire la différence entre une vraie et une fausse pierre, il faut tenir compte des divers indices mentionnés précédemment. Sachez qu’une pierre contrefaite a souvent l’air trop parfait. Vous pouvez la reconnaître par sa couleur trop vive et sa brillance. En outre, elle comporte souvent des impuretés ou des inclusions. Le prix est aussi un indice qui devrait vous mettre en garde.

Mais pour être sûr de faire la différence entre une vraie et une fausse gemme, le recours à des outils de gemmologie est recommandé. Si vous n’en disposez pas, il vaut mieux faire appel à un professionnel comme un gemmologue ou bien un laboratoire de gemmologie de renom. Prendre quelques précautions lors de l’achat est aussi un moyen de ne pas tomber sur des fausses pierres.

A titre d’exemple, il vaut mieux acheter la pierre chez un commerçant reconnu. Lors de l’achat d’un diamant, il faut mentionner que le vendeur doit délivrer le certificat d’un laboratoire de notoriété.

Pierres de lithothérapie

Les pierres les plus concernées par la contrefaçon

En général, les pierres les plus rares sont les plus concernées par la contrefaçon. Elles sont très demandées en lithothérapie à cause de leurs nombreuses vertus. Voici quelques-unes d’entre elles et les moyens d’éviter la tromperie lors de leurs achats.

La Turquoise

Dotée d’une magnifique couleur bleue claire, elle permet d’apaiser la colère et de développer la confiance en soi. Elle peut aussi atténuer les douleurs. Elle est souvent contrefaite et les fabricants réalisent un substitut en plastique teintée. Pour savoir si c’est de la vraie turquoise, vous pourrez donc miser sur la technique de la flamme de briquet. Si la couleur de la gemme vient à se modifier ou si elle se fond, elle est fausse.

L’Opaline

L’Opaline et ses bienfaits sont aussi bien connus des adeptes en lithothérapie. Lorsqu’elle est contrefaite, ses reflets sont souvent très prononcés. Notons que les fabricants se servent de plastique ou du verre traité chimiquement. De plus, il faut souligner que l’Opaline est une pierre très coûteuse. Ainsi, si son coût reste accessible, sachez qu’elle est fausse.

L’Agate

Pierre d’harmonie et d’équilibre, l’Agate fait aussi l’objet de nombreuses contrefaçons. Une fois de plus, la faille d’une fausse Agate est sa couleur. En effet, elle est trop parfaite. Une fausse Agate affiche une teinte très vive alors que les vraies gemmes ont une nuance plus subtile.

Le Jade

Excellent allié pour lutter contre les problèmes dermatologiques, le Jade est aussi très imité. Mais jusqu’à présent, les imitations sont toujours faciles à reconnaître. Il suffit de prendre deux pierres et de les frapper ensemble. Vous allez entendre un son cristallin. Le test de rayure vous permet de détecter s’il s’agit d’un vrai ou d’un faux Jade. La pierre est authentique lorsqu’elle est capable de rayer un métal ou un verre.

L’Ambre

Remède contre les douleurs dentaires et outil efficace pour lutter contre la dépression, l’Ambre est une pierre organique issue d’une résine d’arbre. Lorsqu’elle est fausse, elle est souvent faite avec du plastique ou du verre. Pour identifier si la gemme est vraie, il est fortement déconseillé d’utiliser la technique de la flamme. La plus adéquate, c’est de la plonger dans de l’eau. Si elle est vraie, elle devrait flotter.

La Citrine

Dotée de nombreuses vertus, la Citrine est souvent utilisée pour favoriser le comportement positif, optimiser la confiance en soi ou traiter des troubles de digestion en lithothérapie. Il s’agit d’une pierre rare, ce qui multiplie les risques de contrefaçon. La plupart des fausses gemmes sont des Améthystes chauffées à haute température. Pour les identifier, il vaut mieux faire appel à un expert.

Le Lapis lazuli

Pierre de l’honnêteté, le Lapis lazuli est réputé pour sa capacité à atténuer les migraines et les maux de tête. Il est aussi concerné par la contrefaçon vu qu’il est très demandé en lithothérapie. Les pierres contrefaites sont fabriquées avec du verre synthétique. Elles ont une couleur trop prononcée.

Conclusion

En résumé, pour reconnaître une vraie pierre d’une fausse, il faut bien observer son apparence. Réaliser quelques tests comme celui de la flamme de briquet ou de la rayure est aussi possible sur certaines gemmes. Recourir à l’aide d’un professionnel est aussi une bonne idée. N’hésitez pas à acheter une vraie pierre pour profiter des bienfaits de la lithothérapie, une méthode de soin pratique, efficace et sans effets secondaires.

2 réflexions sur “Comment reconnaitre une vraie pierre d’une fausse ?”

Laisser un commentaire