Il est une expression qui revient souvent : « notre vie est entre nos mains ». Les mains sont ainsi perçues comme formant un tout et représentent le siège de la vie. Les mudras des mains se réfèrent à cette expression pleine de sens et proposent de pratiquer un véritable « yoga des doigts ». Chaque doigt possède ainsi une énergie qui, en fonction d’une position particulière, s’activera et collaborera avec les autres énergies du corps.

Qu’est-ce qu’un mudra ?

Mudra est un terme composé provenant du sanskrit. « Mud » signifie joie ou bonheur et « ra » signifie déclencher ou dissolution. Les mudras correspondent véritablement à un yoga des mains et, s’ils sont pratiqués régulièrement, vont nous permettre de faire circuler davantage d’énergie dans nos vies, mais aussi de libérer notre corps et notre esprit des tensions quotidiennes, tout en nous aidant à trouver des solutions à des problématiques précises.

Ces gestes sont considérés comme sacrés et sont exécutés selon des positions très codifiées auxquelles il ne faut pas déroger. Les symboliques sont en effet très puissantes dans ce type de yoga. Certaines positions, en plus d’utiliser les mains et particulièrement les doigts, vont demander un certain positionnement de la langue, du corps ou du regard. L’énergie n’en sera que plus canalisée, ce qui permettra ainsi l’expression de divers états intérieurs et spirituels. En véritable yoga des doigts, les mudras se retrouvent dans beaucoup de traditions hindoues, et particulièrement les danses ou autres activités spirituelles comme la méditation et la prière.

Les mudras sont également très présent dans la médecine traditionnelle indienne, car cette dernière considère que les doigts, des mains ou des pieds, sont en relation directe avec nos organes vitaux. Ainsi, la médecine traditionnelle cherchera divers points de stimulations des organes, et dans le but d’harmoniser nos différents chakras. Notons que la médecine chinoise considère également les doigts comme point de départ de l’énergie qui traverse le corps jusqu’aux organes.

Femme faisant un mudra avec ses doigts
Les mudras permettent de libérer les tensions quotidiennes

Les éléments constituant une main

Pour commencer, sachez que nos cinq doigts sont en relation directe avec un des cinq éléments présents dans la nature. Ainsi :

  • Le pouce correspond au feu (agni en sanskrit) et permet d’équilibrer les diverses énergies du corps. Il est donc particulièrement important dans la pratique des mudras.
  • L’index correspond à l’air (vayu) et va permettre d’améliorer l’activité de notre esprit, en stimulant notre capacité à penser et à créer.
  • Le majeur correspond à l’éther (akasha), et nous permet de vivre en harmonie avec le monde des esprits.
  • L’annulaire correspond à la terre (prithvi), et permet à tout un chacun de défendre ce qui lui appartient sur cette terre.
  • Enfin, l’auriculaire correspond à l’eau (jala), et stimule notre capacité à échanger avec autrui, à interagir dans une communauté et à favoriser les relations.

Vous l’aurez compris, lorsque nous créons des combinaisons et postures avec nos doigts, nous mettons en relation ces différents éléments et nous les faisons collaborer pour nous rapprocher au plus près d’un état de plénitude.

Un sens bien particulier

Divers courants religieux et spirituels partent du postulat que notre corps est rempli d’énergie qui circule librement via de multiples canaux. Ces derniers, appelés aussi « nadis », se retrouvent aussi bien dans nos fonctions physiologiques que psychiques et spirituelles. Bon nombre de ces canaux ont pour terminaison la surface des mains et des pieds. Ainsi, le travail des doigts va nous permettre d’harmoniser notre corps, aussi bien du point de vue physique que psychologique. Et cela permettra en outre de mieux contrôler nos émotions ou encore notre concentration, et d’harmoniser notre corps avec le reste de l’Univers.

Lorsqu’on débute dans la pratique des mudras, on crée de nombreuses formes. Ces formes, tout comme les différentes postures de yoga, vont générer de l’énergie qui circulera par la suite dans notre organisme, en améliorant nos chakras et nos divers maux. Et pour cause, la main est une source directe de l’énergie créatrice qui circule dans le corps : la paume de la main est réceptrice de cette énergie, tandis que les doigts sont des émetteurs. Lorsque l’on pratique un mudra, on réunit deux doigts ensemble, et l’énergie correspondante est bloquée dans une partie spécifique du corps et du mental.

Au fil du temps, les mudras se développer sous l’impulsion de plusieurs maitres yogis ou hommes spirituels indiens. Ainsi, on en compte aujourd’hui plusieurs dizaines, alors qu’il n’y en avait que neuf à l’époque. Chaque mudra a donc des effets particulièrement bénéfiques sur le corps et l’esprit en stimulant simplement des zones réflexes.

Bienfaits du yoga des doigts

Selon la médecine chinoise, de nombreux méridiens ont leurs points de départ ou d’arrivée au niveau des doigts. Ainsi, les différentes positions et gestes induits par les Mudras permettent d’engendrer divers bénéfices. Que pouvez-vous améliorer avec les mudras ?

  • Les douleurs dentaires et de l’articulation temporo-mandibulaire
  • Les maux de tête et migraines
  • Les douleurs arthrosiques de l’ensemble du corps
  • Les crampes de divers muscles
  • Les douleurs de la colonne vertébrale, aussi bien lombaire que cervicale
  • Les douleurs menstruelles et de l’appareil génital et urinaire masculin et féminin
  • Le stress
  • Les problèmes de vision et ORL
  • Les affections respiratoires
  • Les troubles digestifs
  • Les allergies
  • Les troubles de la mémoire et de la concentration
Femme dans le mudra jnana
Chaque mudra a des effets particulièrement bénéfiques sur le corps et l’esprit

Comment pratiquer des mudras ?

Bien sûr, mieux vaut en sélectionner un seul que plusieurs à la fois. Vous pouvez alors commencer à le pratiquer régulièrement et quotidiennement pendant vingt et un jours et en choisir un autre par la suite. Choisissez en premier celui qui possède le plus de sens pour vous.

Vous devrez y consacrer un temps qui sera propre à chacun d’entre vous. Néanmoins, quelque chose comme trois fois par jours, disons matin, midi et soir, devrait vous apporter des résultats visibles. Vous pouvez réaliser des mudras en étant debout, couché ou encore assis. Ils peuvent même se faire en marchant ! L’avantage de cette technique est donc de pouvoir la réaliser à tout moment de la journée, ce qui vous permet d’optimiser votre temps au maximum, surtout si vous êtes toujours très occupé. Le mieux est de pratiquer vos mudras durant sept, quatorze, ou encore vingt et une respirations. Chaque respiration se fera en respirant de manière profonde par le nez, et la pression des doigts devra être douce, il ne faudra pas trop appuyer. L’important est également de rester le plus détendu possible durant la pratique, il ne faut pas vous tendre, vous crisper, ou encore vous fatiguer durant la posture.

La technique s’effectuera en deux temps : un premier temps de préparation en mouvement qui permettra de rassembler les différentes énergies et qui durera environ une minute, et un second temps qui correspond au mudra en lui-même, ce dernier étant immobile. Ainsi, la simplicité de cette technique vous permet d’en profiter durant les moments où vous n’avez rien à faire, voire même les moments qui peuvent être stressants ou désagréables, comme des embouteillages ou une visite médicale. Cela permettra de concentrer vos énergies dans le but de vous détendre et de vous relaxer. Bien que pour pratiquer les mudras il soit préférable d’être détendu et dans un état calme, ils peuvent particulièrement bénéfiques dans les situations précédemment citées, avec pour but de vous détendre et de vous détacher des effets néfastes rencontrés dans la vie quotidienne.

Vous pourrez ressentir les effets de la technique immédiatement ou après un certain temps de pratique. Observez attentivement vos réactions et émotions. Le plus souvent il apparait une sensation de chaleur globale : plus de malaises, une respiration apaisée, un esprit plus clair et plus alerte. Notez qu’il est possible de ressentir tout d’abord l’inverse de ces sensations : vous serez alors fatigué, vous aurez froid, etc. Mais la détente finira par prendre le dessus et s’installera durablement.

Quelques mudras expliqués

Atmanjali mudra

Les deux mains se joignent contre la poitrine pour former un tout.

Ce mudra permet de relier la partie spirituelle de notre âme à la partie matérielle. Elle apporte bonheur et amour. C’est aussi un geste de remerciement et de salutation.

Atmanjali mudra

Gyan ou Jnana mudra et Chin mudra

Le pouce s’associe à l’index pour former un cercle indéfectible duquel l’énergie ne pourra pas en sortir.

Ce mudra permet l’union entre l’homme et le divin. En effet le pouce représente l’âme universelle et l’index représente quant à lui l’âme individuelle.

C’est aussi un geste de concentration, et de stimulation de l’esprit.

Il est possible de tourner la paume de la main vers le ciel, qui permet la compréhension de l’Univers (Gyan ou Jnana mudra). Mais aussi de tourner la paume vers le bas, vers la terre, qui permet la compréhension de soi (chin mudra).

Gyan mudra

Dhyana mudra

Les deux pouces se joignent tandis que le reste des mains se superposent pour former un cercle spirituel qui fait circuler l’énergie et accéder à la compréhension de l’âme universelle.

Le cercle tend à représenter également une coupole vide, ce qui permet à tout un chacun de méditer sur le vide.

Ce mudra est souvent associé à Bouddha.

Dhyana mudra

Prana mudra

L’index et le majeur reste tendus, tandis que les trois autres doigts se rejoignent pour entrer en connexion. Ainsi le feu et la terre sont associés et permettent d’augmenter et d’améliorer la circulation de l’énergie vitale. Il permet de dynamiser le corps et l’esprit, et de régler certains troubles oculaires ou du sommeil.

Prana mudra

Shunya ou Shuni mudra

Le majeur et le pouce se rejoignent, tandis que les autres doigts restent tendus.

Ce mudra va essentiellement permettre de trouver le repos et le calme, il est d’ailleurs particulièrement utilisé durant la méditation.

Shuni Mudra

Shankh mudra

Le pouce droit se retrouve emprisonné dans le poing gauche, tandis que le pouce gauche et en contact avec les doigts de la main droite.

Ce mudra est très utilisé pour améliorer la voix et l’élocution. Il guérit en outre les maladies et les inflammations de la gorge. Vous pouvez le pratiquer en chantant le OM.

Surya ou Muladhara ou Prithvi mudra

Le pouce écrase la deuxième phalange de l’annulaire, il le domine et active l’énergie du soleil. Il stimule ainsi la force physique et engendre un certain amaigrissement sain et bénéfique au corps. Il permet de renforcer les ongles, les cheveux, les muscles, les os, etc.

Le plexus solaire devra particulièrement être observé pendant la pratique de ce mudra.

Prithvi mudra

Yoni mudra

Les pouces se joignent, tout comme les autres doigts qui sont tendus. Ce mudra représente un utérus et symbolise l’origine de la vie et la fertilité. Les femmes enceintes devraient l’utiliser durant la grossesse. Il induit stabilité et concentration.

Ganesha mudra

Les mains se placent au niveau de la poitrine, les doigts entremêlés. Chaque main tire dans une direction opposée. Ce mudra travaille sur les problèmes respiratoires et cardiaques.

Ksepana mudra

Les index se joignent, les pouces se croisent, tandis que les autres doigts s’entremêlent. Ce mudra permet d’évacuer le stress et de détoxifier son organisme en faisant sortir les énergies négatives du corps.

Notez qu’il ne faut pas le pratiquer longtemps, car les énergies bénéfiques peuvent également finir par quitter le corps.

Lotus ou Padma mudra

Les pouces et les doigts sont joints, les fermées, pour finir par s’ouvrir telle une fleur de lotus. Ce mudra symbolise l’ouverture du corps et de l’esprit à la nature et au divin.

Hakini mudra

Les pulpes des cinq doigts sont jointes et forme un tout, divisé en parts égales. C’est le mudra de la concentration et de la réflexion. Les échanges entre les deux hémisphères cérébraux sont facilités.  

Hakini Mudra

Conclusion sur les mudras

La pratique des mudras est bénéfique en tout point de vue. Après en avoir choisi un, nul doute que vous serez impatient de passer à la suite, tant ils peuvent provoquer des sensations et des effets spectaculaires sur votre organisme.

N’oubliez pas, tout comme le yoga, vous devrez pratiquer ces exercices régulièrement pour que cela soit efficace.

Aviez-vous déjà entendu parler de cette technique ? La trouvez-vous facile à pratiquer ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.