Dans la religion hindoue Ganesh est considéré comme un Dieu qui supprime les obstacles, le Dieu de la sagesse, de l’éducation, de la prudence, de l’intelligence, et le chef des écoles et des savants. Il est particulièrement reconnaissable par sa tête d’éléphant. Le mythe et la symbolique qui l’entourent font de lui l’un des Dieux le plus vénérés d’Inde et des pays asiatiques entre autres.

Dans la religion hindoue, il est le fils de Shiva et Pârvatî, l’époux de Siddhi (qui représente le succès), de Buddhi (qui représente l’intelligence) et enfin l’époux de Riddhî (représentant la richesse).

Ganesh avec des masques Barong balinais assis devant le temple
Statue représentant Ganesh à Bali

Représentation, signification et symboles

Ganesh est le plus souvent représenté avec un corps et une tête d’éléphant, possédant quatre bras et une seule défense. Son véhicule, également appelé vâhana est représenté par un rat ou une souris qui se prénomme Mûshika. Très présent dans la mythologie, Mûshika peut parfois représenter Ganesh à lui tout seul.

Ganesh possède de nombreux attributs, dont les plus fréquents sont :

  • La défense cassée : elle connaît principalement deux interprétations. La première raconte que Ganesh a utilisé sa défense pour écrire les Veda ou le Mahābhārata. La deuxième raconte la rencontre entre Ganesh et Parashurama. Ce dernier rendait visite à Shiva, mais fut intercepté par Ganesh, il lui coupa alors sa défense à l’aide de la hache qu’il avait en sa possession. Le Dieu éléphant se laissa frapper sans résistance et perdit sa défense.
  • La hache : arme donnée par Shiva (le père de Ganesh). Elle détruit tous les désirs et l’attachement.
  • L’aiguillon à éléphant : symbolise la maîtrise de Ganesh sur le monde
  • Le nœud coulant : permet de capturer les erreurs
  • La mâlâ : un chapelet comprenant 50 lettres de l’alphabet sanskrit.
  • Le bol de friandises : récompense le chercheur de vérité
  • Parfois, dans certaines représentations, Ganesh tient également un fruit dans sa main (une mangue ou un citron)

Sa position est la plus souvent assise, sur un trône de lotus. Une de ses jambes est repliée tandis que l’autre pend dans le vide.

Genèse de l’éléphant

Plusieurs histoires se sont construites au fils des siècles afin d’expliquer comment Ganesh a obtenu son corps d’éléphant.

Une des plus connues est celle-ci : Shiva rentrait d’une période intense de méditation dans l’Himalaya, quand il trouva un jeune homme qui lui barrait l’accès à sa maison, tandis que sa femme Pârvatî prenait son bain. Ce garçon n’était autre que le fils de cette dernière. Elle l’avait créée avec de la poussière et des morceaux de sa peau qu’elle avait raclée dans son bain. L’objectif étant que le garçon lui tienne compagnie durant ses moments de solitude. Furieux, Shiva coupa la tête du garçon (son demi-fils) avec son épée. La tête roula très loin et on ne la trouva plus. Pârvatî alors inconsolable, demanda à Shiva de faire revivre son fils. Le mari promis alors de remplacer la tête du garçon par celle du premier enfant qui serait seul sans sa mère. Il trouva alors un jeune éléphanteau. Ce mythe prend une place importante dans la notion de maternité et de paternité.

Une variante raconte que lorsque Pârvatî présenta Ganesh à Shiva après sa naissance, ce dernier ouvrit son troisième œil et lui crama sa tête. Pârvatî supplia Shiva de remplacer la tête, il prit alors celle d’un éléphant qui passait par là.

Une autre histoire raconte que la tête de Ganesh serait due à la position adoptée lors de sa conception, qui rappelait la forme d’un couple d’éléphant.

Symbolisme de Ganesh

Ganesh incarne une notion importante : l’homme peut paraître à l’image de Dieu, qui est là représenté par la tête d’éléphant, sa pensée représente l’univers et permet justement de comprendre cet univers et de développer l’intelligence tout en écartant l’ignorance.

À chaque action que nous entreprenons, il faut envisager que l’homme fait partie du divin. Ganesh doit ainsi toujours être prié en premier lors des rituels religieux.

Lorsqu’on parle de Ganesh qui écarte les obstacles, on pense forcément à l’éléphant, qui par sa force et ses défenses se fraie un chemin à travers les énormes branchages et autres masses.

D’après les croyances, aucun projet n’est possible si Ganesh n’a pas été prié auparavant. Chaque humain doit ainsi accomplir ce devoir s’il souhaite obtenir bonne fortune dans son entreprise. En effet, à la naissance de Ganesh, son père instaura l’idée que son fils devrait être invoqué par des prières si on voulait réussir nos différentes actions. Chaque divinité doit d’ailleurs être invoquée avec au préalable une prière envers le Dieu éléphant.

Une anecdote raconte d’ailleurs que Shiva, parti en guerre contre des démons, oublia sa propre règle et se retrouva immobilisé sur son char puisqu’une roue se brisa. Il réalisa alors qu’il avait oublié de prier son fils, et que cela avait provoqué cet incident. Il l’invoqua alors et put partir remporter avec succès sa bataille.

Ganesh représente ainsi une sorte d’intermédiaire entre les différents Dieux, il est nécessaire de passer par lui pour pouvoir prétendre invoquer les autres. Il représente également la force spirituelle et protège les récoltes. En effet il contrôle le rat et l’empêche de se multiplier afin de ne pas dévaster les récoltes. Il protège aussi les foyers, par sa force et sa bienveillance.

Hiérarchiquement, Ganesh est également supérieur aux autres Dieux (en dehors de Brama, Vishnou et Shiva). C’est aussi le patron des écoles, des lettres et des écrivains.

Le rituel à Ganesh et sa signification

De nombreux rituels à Ganesh existent, toutefois voici un exemple d’un des plus fréquemment pratiqués :

On débute la cérémonie par un hommage aux différents Dieux et particulièrement à Ganesh, Kali, et Shiva. Les pratiquants sont assis autour d’un autel avec une petite statue de Ganesh, entourée de quatre bougies, de fleurs, et de diverses offrandes (deux par participants, une de feu et une de sucreries). De l’encens vient compléter le tout. Les participants vont devoir réciter les 108 mantras au moyen de leur chapelet (mala). Ils ont aussi un instrument de musique, qui leur permet de jouer ensemble à des moments clés du rituel. Parfois, du vin est aussi présent, et les croyants peuvent le partager.

Ensuite, chacun devra dessiner le symbole du svastika sur du papier, puis s’asseoir dessus afin de se relier au muladhara Chakra. Ganesh sera alors représenté avec le mantra om shri ganeshaya nama. Sa représentation va s’accroître jusqu’à ne faire qu’un avec le corps, et permettre de rentrer en contact avec la divinité.

Par la suite, le mantra om shri Ganapati gam gam gam gam sera répété en cœur par tous les participants. On pourra aussi faire un souhait (sans le dire à voix haute). Un long silence doit suivre cette étape du rituel, puis ce dernier se terminera par un nouvel hommage aux Dieux et un bon repas dans la joie et la bonne humeur.

Une Cérémonie en l’honneur de Ganesh

Le Maharashtra (un État de l’ouest de l’Inde) célèbre de façon importante le Dieu éléphant. La fête dure dix jours. Chaque participant vénère durant ces dix jours une idole fabriquée, puis le dernier jour les divinités sont immergées dans l’eau. À Bombay l’immersion a lieu dans la mer d’Arabie et à Pune elle a lieu dans la rivière Mula-Mutha.

Cette cérémonie a à la base été créée pour développer le sentiment patriotique de l’Inde lorsqu’elle était sous le joug de la domination anglaise.

Défilé de belles femmes en costumes traditionnels balinais
Cérémonie en l’honneur de Ganesh ici en Indonésie

Représentation de Ganesh dans le monde

Ganesh est représenté dans plusieurs pays en dehors de l’Inde, notamment :

  • Au Japon, dans la religion bouddhiste ésotérique, il est représenté par un couple d’éléphants enlacés. Il est vénéré pour faire croître la joie et l’harmonie.
  • En Indonésie, il est le symbole de l’Institut technologique de Bandung, une grande école d’ingénieur. Cela fait directement référence à la symbolique du savoir et de l’intelligence.
  • En France à Paris, on prie Ganesh dans le temple « Sri Manicka Vinayakar Alayam ».

Les autres noms de Ganesh

Ganesh porte un grand nombre d’autres noms, notamment :

  • Ganapati : le chef des Ganas,
  • Vinâyaka : le grand guide
  • Gajânana : tête d’éléphant,
  • Gajâdhipa: le roi des éléphants
  • Vighneshvara : le maître des obstacles
  • Vighnahartā : celui qui repousse les obstacles

On retrouve également différents noms utilisés dans les prières courtes en sanskrit :

  • Sumukha : Celui qui a un beau visage
  • Ekadanta : Celui qui n’a qu’une seule défense
  • Kapila : Celui qui est rouge foncé
  • Gajakarnaka : Celui qui a des oreilles d’éléphant
  • Lambodara : Celui qui a un ventre proéminent
  • Vikata : Celui qui est imposant
  • Vighnanasha : le destructeur des obstacles
  • Ganadhipa : le maître des Ganas (des serviteurs de Shiva)
  • Dhumraketu : Celui dont la bannière est grise
  • Ganadhyaksha : le chef des Ganas
  • Bhalachandra : Celui qui porte la lune sur son front
  • Gajânana : Celui qui a une tête d’éléphant.

Si vous avez une statue Ganesh, comment la placer dans votre maison ?

Pourquoi choisir Ganesh ?

Ce Dieu est la symbolique de la joie, du bonheur et du succès dans les actions entreprises. Pour cela, il est utile de le vénérer avant d’entamer un nouveau projet. Si vous lui êtes fidèle, il peut vous apporter beaucoup. Chaque obstacle en travers de votre route se verra effacé et il vous guidera vers la réussite.

Où le placer ?

Il faut faire attention à placer correctement votre statue afin de renforcer son pouvoir. La science de l’architecture d’Inde antique (Vastu shastra) préconise de placer le Dieu éléphant au coin nord-est de votre logement. En plus de la statuette, pourquoi ne pas installer un coin méditation ? En plus d’être un lieu de repos et de sérénité, il sera du plus bel effet dans votre intérieur.

Quelle couleur ?

Le Ganesh blanc est plutôt synonyme de paix et de prospérité, mais aussi de la recherche du bonheur.

Tandis que le Ganesh avec une teinte orangée est plutôt destiné à ceux qui souhaitent se développer spirituellement et socialement.

Quelle représentation ?

La position de la statue à privilégier est celle de Ganesh assis. Elle favorise le calme, et une bonne circulation de l’énergie.

La trompe doit également être inclinée vers la main gauche du Dieu. Cela représente en effet le succès et le bonheur. En revanche, la trompe à l’opposé représente la puissance du soleil, qui peut devenir dangereuse si vous ne la respectez pas !

Si vous envisagez de placer une idole au travail, privilégiez Ganesh en position debout, qui représentera l’énergie et l’enthousiasme.

Compléter le décor

Il est préférable, en plus de la statue, de placer aussi un rat et un bol de sucrerie afin de respecter le rituel sacré. Le mammifère va représenter le désir matériel, et le bol de sucrerie représente la résilience face au plaisir (les sucreries ne doivent pas être mangées bien évidemment).

Combien de statues ?

Si vous installez un autel, veillez à ne mettre qu’une seule idole. Deux Ganesh pourraient provoquer de terribles désagréments puisque leurs énergies vont se rencontrer et se combattre.

Statue de Ganesh assis dans le jardin
Statue de Ganesh assis dans le jardin

Conclusion

On pourrait considérer que Ganesh est un être à part. Mi-homme mi-Dieu, il a imposé aux fils des siècles un véritable culte à des hommes l’idolâtrant toujours plus. Reconnaissables entre mille, ses attributs lui permettent d’avoir de grands pouvoirs. Le vénérer, c’est suivre le chemin du bonheur, du succès, de la réussite et de la prospérité. Avec lui, aucun obstacle ne sera vous arrêter. Particulièrement présent dans la culture hindoue, de nombreux adeptes se retrouvent de par le monde. Et vous, croyez-vous en Ganesh et plus généralement en les Dieux de la religion hindoue ? Pratiquez-vous des rituels sacrés ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.