Certains diront que les signes sont toujours présents. Ils les écoutent, les voient et les suivent. Ces signes sont pour eux des guides bienveillants. D’autres clameront que c’est ridicule et qu’aucune preuve scientifique ne corroborant cela, ils n’y croient pas. Pourtant, celui qui teste à plusieurs reprises en lâchant toute suspicion se rendra vite compte que ceci est une réalité des plus efficaces.

L’écoute des signes à travers l’histoire

Souvenez-vous des cours d’Histoire avec votre professeur. Le peuple romain, les Incas, les Mayas, les Égyptiens et les peuples mésopotamiens, tous très attentifs aux signes, ils les lisaient et les interprétaient. À Rome, les prêtres que l’on nommait Augures, observaient le ciel et transmettaient un présage heureux ou malheureux auprès des autorités. Par exemple, un vol d’oiseau dans le ciel présageait un malheur, une manifestation céleste annonçait de bonnes récoltes. Ainsi, toute la vie des peuples antiques était basée sur cette lecture, cette observation des signes et le message qu’elle délivrait. Prêtres de toutes origines, prophétesses grecques et devins celtes étaient vénérés pour le pouvoir qu’ils détenaient. Ils savaient lire les signes envoyés par les Dieux ! N’était-ce pas formidable ?

D’ailleurs, si vous êtes passionné d’Histoire et de littérature vous les retrouverez dans les pièces de théâtre de Sophocle et dans les Livres Sibyllins, recueil d’oracles grecs. Pour rappel, les Sibylles étaient des prophétesses qui recueillaient ces messages venus des Dieux et les consignaient. Une des plus célèbres prophétesses était le Pythie de Delphes, au temple d’Apollon.

Autre sujet pris très au sérieux par les Grecs, les rêves. D’ailleurs Homère, auteur L’Iliade et l’Odyssée, en offre de nombreux exemples. Souvenez-vous des songes de Pénélope et d’Ulysse. Lire les signes permettait aussi la guérison. En effet, se rendre dans un lieu sacrificiel en suivant les rites particuliers pour recevoir un message divin n’était pas rare. Le plus célèbre lieu étant Épidaure où les malades dans leurs rêves recevaient le message de guérison et la voie à suivre.

Plus tard, dans l’œuvre de Shakespeare, les présages, les signes, les rêves sont toujours aussi présents. Le XVIème siècle marque ce temps où l’art et les sciences reviennent aux sources antiques. Hamlet, Macbeth, Le Roi Lear, toutes ces œuvres sont inspirées des bons et mauvais augures grecs.

De nos jours, ce sont des pratiques qui restent. Vous entendrez encore nos anciens vous dire « Oh ! les oiseaux volent bas, l’orage arrive ! », « Noël au balcon, Pâques au tison ». Ne sont-ce pas des lectures de signes que ces dictons ?

Oeil humain dans une représentation de l'espace
Les signes de l’univers sont interprétés depuis de début de l’humanité

Les époques changent, mais les signes sont toujours là !

Cette interprétation des signes varie selon ce en quoi vous croyez. Les passionnés d’astrologie comprendront le message des astres, héritage de notre illustre Antiquité. D’autres choisiront de se concentrer sur les manifestations naturelles et météorologiques. La météo n’est-elle effectivement pas une lecture des signes ? Elle prédit ce qu’il va se dérouler dans les jours à venir. Ainsi nos actions, nos choix vestimentaires, notre alimentation sont conditionnés par ces présages. Iriez-vous au bureau avec une parka alors que la météo vous annonce un exceptionnel revirement de situation climatique comme en mars de cette année ? Vous écoutez les prévisions. D’elles, découlent également vos programmations jardinières. Quand planterez-vous vos tomates, quand semerez les radis ?

Les signes sont partout, en tout temps. Tout dépend de la manière dont vous les percevez, et l’attention que vous y portez.

Par exemple, avez-vous déjà prêté attention aux oiseaux, l’absence d’une espèce ou la prédominance d’une autre d’une saison à l’autre ? C’est en les regardant, en écoutant leur chant que des informations vous arrivent. Ce sont des signes importants pour l’équilibre de notre écosystème. Nous interprétons toujours ces manifestations, qui sont plus des observations, nous permettant d’en tirer des conclusions. Nous sommes dans le pragmatisme, plus de connotations religieuses. Voyons donc les signes comme des outils d’observation des phénomènes naturels qui nous encouragent à adapter nos comportements.

C’est aussi cela savoir lire les signes !

La lecture des signes de nos jours

Aujourd’hui, ils sont issus de nos observations. Notre éducation et nos connaissances nous permettent de les analyser, d’émettre des hypothèses et de proposer des solutions. La terre qui tremble sur la faille de San Andreas est bien un signe de catastrophe naturelle et humaine en prévision ? Ce signe du tremblement de terre annonce une cascade d’événements, car nous connaissons les risques encourus, la plupart du temps. Un volcan en éruption, n’est pas le fait d’un dieu qui crie sa rage, mais bien notre planète qui transpire et rejette ce trop plein de chaleur. Nous interprétons le signe du volcan en éruption comme un danger lorsqu’il existe un péril pour la vie humaine. Nous avons donc évolué dans nos lectures des signes, en retirant le paganisme et le religieux.

Un matin à l'aube sur un ciel étoilé de fond reflète dans l'eau du lac.
La météo est une interprétation scientifique des signes

Les signes, des outils dans les pratiques holistiques et de pleine conscience.

Sur le plan yoguique, l’observation est une technique à part entière. Mes élèves qui viennent en cours collectifs ou bien en cours particuliers envoient eux-mêmes des signaux sur leur état d’être. Le professeur attentif et à l’écoute sait les reconnaître pour proposer une pratique adaptée. En tant que coach en PNL (programmation neurolinguistique), je vois, j’entends, je saisis ce que mon ou ma cliente manifeste par sa gestuelle, son phrasé, son regard, son comportement, son niveau d’énergie. Tout ceci est un ensemble de signes auxquels je prête une attention bienveillante. Ces indicateurs me permettent de coacher et d’enseigner avec les outils adaptés.

Dans votre vie, il vous est déjà arrivé de vivre des tourbillons. L’énergie Vata (vent éther, espace en Ayurvéda) circulait alors dans tous les sens et votre tête a vécu cette tempête sans savoir comment en sortir. Trop de questions restant sans réponses. Bien souvent s’en suivent une série de peurs et de doutes qui s’insinuent dans cet espace tourbillonnant. Que faire ?

Respirer, observer vos émotions qui ne sont que des indicateurs de votre humanité, de votre réalité dans un instant « T » et ne reflètent en aucun cas qui vous êtes. Je vous propose de regarder chaque élément du tourbillon un à un et de les questionner. J’applique une technique simple, celle de l’écriture intuitive. D’autres de mes outils en coaching sont merveilleux pour laisser émerger ce qui est ancré dans votre tête, dans votre corps. Regardez les réponses, laissez reposer comme une pâte à tarte et revenez-y plus tard.

Le Yoga n’est pas uniquement une pratique physique avec des postures, c’est un art de vivre, une pratique vous invitant à vous connecter à ce qui est plus grand que vous. En somme, un espace spirituel. Je parlerai ici d’un autre outil bien connu et en vogue, la méditation. Dans cet état où vous êtes retiré de vos sens, pratyahara, en connexion avec votre Être véritable et infini, concentré sur cet espace immense de la conscience pure que les signes émergent, des images, une illumination, un mot. Généralement, cette phase où l’émergence d’une solution, d’un mot, d’une vision apparaissent, met fin à votre méditation. Vous souriez à la vie, vous avez saisi le message.

Une autre pratique très utilisée est de s’adresser à ses guides avec amour et gratitude : “Dites-moi, ou montrez-moi par des signes tangibles la voie à suivre. ” « Montrez-moi un aigle et je saurai que mon choix est le bon. » « Si ma tante Germaine que je ne vois plus depuis dix ans m’appelle ou m’écrit, c’est que je dois accepter ce poste. » Voici le genre de signes que vous demandez pour vous aider à comprendre, faire des choix, recevoir une réponse.

Conclusion sur les signes

Nous sommes entourés de signes visibles et invisibles, de toutes natures et de toutes formes.

À plusieurs reprises j’ai constaté à quel point les signes sont précieux. Vous n’y croyez pas ? C’est un truc d’illuminé ? C’est votre avis et je le respecte. Sachez tout de même que lorsque vous êtes connecté à votre âme, votre essence véritable, ces signes arrivent et tant que vous ne les écoutez pas, ils affluent ! Il y a un conte tibétain qui reprend ceci à la perfection. Le personnage qui demandait à être sauvé ne le fut jamais, car il n’a jamais été présent à lui-même pour voir les signes. Il s’est perdu.

Petite anecdote : mes guides m’envoient des quantités de signes, je les vois, je les entends et j’en ris aujourd’hui parce que c’est tellement évident ! Je les remercie, parce que c’est un superbe Medley qui est arrivé à l’improviste alors que je me branchais à YouTube. J’ai dit : “C’est bon, j’ai compris ! Merci beaucoup mes guides vous êtes extra !” J’avais compris, car plusieurs chansons ce jour-là clamaient la même chose, sans que je ne les ai choisies au préalable. Tant que je ne suis pas passée à l’action, les signes ont afflué. C’était omniprésent.

Vous comprendrez qu’une chanson, un ami qui vous dit quelque chose et qu’un autre sans le savoir vous le répète, qu’un élément de la nature, qu’un dessin dans le ciel, que les mots d’un enfant, qu’un article dans une revue sont des signes. La question est : êtes-vous prêt à les voir et les entendre ?

Peggy G-Desender.

Retrouvez-moi sur mon blog pour d’autres articles inspirants : https://www.terredepranayoga.com/blog

Abonnez-vous à mon site pour être informé des nouveautés, des stages, recevoir un code promo, suivre mes cours ou vous inscrire à un coaching personnalisé.

https://www.terredepranayoga.com/

1 réflexion sur “Écouter les signes de l’univers”

Laisser un commentaire