Considéré comme le parfum le plus vieux du monde, l’encens se dégage par son odeur, mais aussi par les mythes autour de son utilisation. Si l’encens est un parfum traditionnel chez certaines civilisations, il fait aussi partie de plusieurs rites religieux et spirituels. Au-delà de cette utilisation spécifique, il est aussi un parfum thérapeutique dont l’utilisation dépasse les années et les frontières. Voici tout ce qu’il faut savoir de ce parfum.

Qu’est-ce que l’encens ?

L’encens, aussi appelée Oliban, est une résine gommante obtenue à partir de l’exsudation de l’arbre Boswellia. C’est un petit arbuste de la même famille des Buséracées dont les feuilles sont caduques et les troncs peuvent atteindre une hauteur de 2 à 8 mètres.

Il est extrait sur les bois, les feuilles, les plantes, mais aussi les gommes des arbres. Les bois sont incisés pour obtenir de l’encens. La meilleure résine est obtenue deux à trois semaines après la sécrétion, lorsque les gouttes de résine se sont solidifiées.

L’arbre typique pousse dans les régions subtropicales sur des sols calcaires. On en trouve généralement dans les hauteurs de la péninsule arabe à 1200 mètres d’altitude mais également dans les zones désertiques Africains comme en Éthiopie, en Somalie, mais aussi au Yémen. On peut le reconnaître grâce à sa texture fine comme celle du papier et ses branches recouvertes de duvet.

âton d'encens sur une table en bois

Les différentes sortes d’encens selon son origine

Il existe deux sortes. L’encens blanc est recueilli en automne, après une incision en été. C’est la meilleure résine. L’encens roux est recueilli au printemps après une incision en hiver. L’arbre peut produire environ dix kilos de résine automatique par an, pour créer de l’encens parfumé.

Son utilisation est diversifiée. Mais la plupart du temps, il est consumé pour en extraire une odeur balsamique. On y mêle également d’autres odeurs de bois, de fleurs, de feuilles ou encore de benjoins et bien d’autres. Aujourd’hui, il est possible de le fabriquer à partir de n’importe quel arbre.

Origine et histoire de l’encens

À l’encens et attribué plusieurs origines. Si la plus ancienne remonte à l’Antiquité, celle la plus connue remontre aux débuts de la religion christianisme, notamment le catholicisme.

L’encens dans l’Antiquité

Prestigieux, l’encens est plus précieux que l’or. Son origine remonte à l’âge de l’Antiquité, où plusieurs royaumes arabes ont fait fortune sur la route de l’encens. Il a été considéré comme une divinité à laquelle le peuple vouait un culte. Au Moyen-âge, le produit valait très cher et représentait une monnaie d’échange entre les marchands arabes et les marchands occidentaux. Cela est dû au fait que le voyage des caravanes arabes était très long et pénible.

L’encens et les religions

Chez le peuple antique, il était utilisé dans le rite de célébration des morts. Offert au mort, il était considéré comme une substance capable de maintenir le cadavre en bonne forme, mais aussi d’assurer l’immortalité aux morts. Pendant la déification des morts, on offrait de l’encens comme un acte d’hommage. La fumée qui s’y dégage rendait hommage aux dieux. Elle est censée emporter également l’âme des morts et la prière des vivants, vers les cieux.

Dans le christianisme

Dans le christianisme, l’encens était brûlé pour perpétrer les rituels dans l’Ancien Testament. Il consistait à apporter des cadeaux au Christ. La religion catholique perpétue également cette tradition de nos jours en l’utilisant comme une offrande, un appel à prières et bien d’autres.

Pour chaque rite spécifique, il était brûlé dans un encensoir. La fumée qui monte vers le ciel symbolise les prières qui viennent à Dieu. Les Églises ont commencé à utiliser de l’encens dans la liturgie, plus tard, elle a abandonné la pratique, sous peine d’en faire un rite païen. Ce n’est que très longtemps après que le rite fut revenu au sein de l’église.

L’encens selon la tradition japonaise

Les Japonais font partie des civilisations qui vouent un véritable culte aux fumées d’encens. Chez les Japonais « on écoute l’encens ». L’acte est traduit par la concentration et la méditation. Cela permet entre autres d’entendre la parole du Buddha. Au Japon, ce sont les statues de divinité qu’on encense. Les fumées leur sont offertes en guise de purification. Lorsque la fumée s’élève, elle emporte également l’âme.

En outre, il est également utilisé au Japon pour chasser les mauvais esprits. Les pavillons étaient parfumés pour chasser les esprits noirs.

L’encens au Vietnam

Au Vietnam, notamment dans les régions les plus difficiles d’accès et moins civilisées, il est précieux. Il vaut de l’or. Seul un élu pouvait couper le bois de l’encens.

L’encens et la reine de Saba

L’histoire la plus merveilleuse de l’encens reste celle de la reine de Saba.  Cette reine régnait sur le Yémen, le nord de l’Éthiopie et en Érythrée. La reine de Saba fut connue pour sa rencontre avec le roi Salomon lorsqu’elle lui apporta les mêmes cadeaux offerts à Jésus par les mages. En effet, cette impératrice est venue avec un lot de cadeaux prestigieux, dont des épices, des myrrhes, des pierres précieuses, de l’encens et beaucoup d’or. 

C’est l’un des merveilleux cadeaux jamais reçus par le roi depuis son règne et même après la visite de la reine de Saba, le roi Salomon n’aura plus de cadeau d’aussi grande envergure.

Femme asiatique traditionnelle faisant une prière avec des bâtons d'encens dans un temple
L’encens est utilisé depuis des millénaires pour les rites et traditions

La fabrication de l’encens

Suivant la croyance et le symbole autour de l’encens, on en trouve différentes formes. Il peut être moulé sous forme de cône, de bâton ou de résine. Cela dépend également de la technique de fabrication.

Généralement, il peut être sous forme de résine brute, d’épices, de poudres, de bois d’épices ou encore d’éclats de bois. Si l’arbre typique n’est pas disponible dans certaines régions, il est aussi possible de fabriquer de l’encens à partir du camphre, de la myrrhe ou encore de la poudre de santal blanc et bien d’autres types d’arbres ou de plantes.

Femme asiatique qui fabrique de l'encens
Exemple d’atelier de fabrication de l’encens

Les vertus thérapeutiques de l’encens

Les vertus thérapeutiques de l’encens tant sur le corps que sur l’âme sont nombreuses.

Il est utilisé pour vaincre les dépressions et les états de peine passagère. Son odeur suffit à déclencher le nerf olfactif qui va directement atteindre le cerveau pour libérer les hormones du bien-être et de la paix intérieure.

La substance agit également sur le système neurovégétatif et aide à réguler les hormones pour que celles-ci fonctionnent bien.

L’encens possède également des propriétés antibactériennes. La fumée passant dans le sang et dans les poumons peut guérir des infections pulmonaires.

Le parfum de cette substance génère également des propriétés relaxantes. Il apaise et calme le corps. Le fait de respirer une bonne odeur permet au cerveau de se détendre, mais aussi de faire voyager l’âme.

Les différentes utilisations de l’encens selon les civilisations

À chaque civilisation, une utilisation symbolique ou spirituelle. Chacune diffère de l’autre, dans certains pays, il est lié à la religion et à la croyance, dans d’autres, il revêt une dimension plus spirituelle ou médicinale.

En Afrique

L’encens de myrrhe africaine est obtenu à partir de cristaux de résine chauds, agréables et sensuels. Il a des vertus relaxantes, calmantes, mais aussi antibactériennes. Il est le plus souvent utilisé pour nettoyer les voies respiratoires, mais aussi pour purifier l’air. Dans certains pays, comme le Mali, il est brûlé pour en extraire le parfum.

Au Vietnam

Au Vietnam comme au Japon, il est utilisé comme un bâton de résine pendant une cérémonie symbolique et spirituelle.

Au Yémen

L’encens de myrrhe au Yémen est parfumé. Il est utilisé pour parfumer le corps ; Les femmes le porte souvent pendant les grandes cérémonies telles que mariage.

En Égypte

En Égypte, du temps des Pharaons, il était considéré comme une médecine curative exceptionnelle. Ses propriétés thérapeutiques permettaient de l’utiliser pour guérir certaines maladies du corps. Il pouvant en effet soigner les maladies pulmonaires ou encore les maladies hépatiques.

En Perse

Les femmes des rois de Perse utilisaient l’encens de myrrhe pour se parfumer. Elles embaumaient leur corps et leur vêtement avec ce parfum.

Les différentes utilisations de l’encens de nos jours

De nos jours, il dispose toujours de son statut symbolique, mais aussi de sa valeur précieuse. Brûler de l’encens reste un symbole universel qui s’adapte au temps, mais aussi au développement des civilisations. Si auparavant, il faisait partie des rites religieux, de nos jours, il fait aussi partie d’un rituel de bien –être.

Pendant la cérémonie du thé

Les amateurs de thé utilisent de l’encens pendant la cérémonie du thé, pour parfumer l’infusion sans dénaturer sa saveur. Il est utilisé pour purifier, mais aussi pour ajouter de la saveur au thé.

Encens à côté d'un théière
L’encens permet d’apporter encore plus de détente au moment du thé

Pendant la méditation

Connu pour ses vertus calmantes et apaisantes, l’encens est également utilisé pendant la pratique de la méditation, notamment pendant la phase de respiration. Il permet de libérer toutes les sensations de mal-être pour atteindre l’apogée du bien-être.

Dans la recherche de l’épanouissement

Puisque respirer de la bonne odeur permet de libérer les hormones du bonheur, l’encens est également utilisé pour combattre la baisse de moral.

Le bon encens au bon moment.

Il existe certains moments de la vie où vous pouvez l’utiliser afin de bénéficier de ses multiples vertus. On ne choisit pas le parfum par hasard.  À chaque moment, le bon encens.

  • L’encens d’oliban, de myrrhe, de sauge, de benjoin ou de bois de rose est excellent pour purifier la maison, se débarrasser des énergies négatives ou des saletés accumulées ainsi que des mauvaises odeurs.
  • Le lotus et la note de muguet sont parfaits pour procurer le bien-être et la fraîcheur de l’âme. Tout en se débarrassant des esprits noirs.
  • L’encens de rose favorise la joie et combat la tristesse. Il est propice pour développer l’amitié.
  • Les fleurs de cerisiers permettent de parfumer la maison lorsque vous recevez des invités.
  • Le bois de santal épicé agit sur l’équilibre intérieur et favorise la paix intérieure ainsi que l’harmonie du corps et de l’âme.
  • En cas de perte d’énergie ou pendant les moments de déprime, brûler un encens de bois, de cannelle, de girofle ou de vanille permet de retrouver son énergie et son optimisme.
  • En panne d’inspiration, sentir et respirer l’encens de cannelle ainsi que de l’anis étoile éveille la créativité.
  • Une baisse de moral, en cas de fatigue physique, le santal et les herbes procurent de la chaleur et une sensation de bien-être.
  • Besoin de concentrer ou de prendre une décision cruciale, sentir l’encens de cyprès est excellent pour apaiser les doutes.
  • Pour déployer la passion et la sensualité, la résine de musc est la plus appropriée.
  • Pour déployer l’amour et l’affection ; le prunier blanc est l’encens idéal.
  • En cas d’agitation, de stress et d’angoisses, le benjoin, le santal blanc ou encore la lavande appellent au calme et à la sérénité.
  • Pour faire appel à la conscience et l’éveil, on utilise généralement le bois de santal.
  • Pour s’offrir le confort et la relaxation, l’encens d’iris bleu possède de nombreux bienfaits.
  • En cas d’insomnie ou de difficultés à dormir, faites brûler de l’essence de santal et de cannelle pour favoriser le sommeil.
  • Pour le travail de la réflexion, de la concentration ou encore de la méditation, l’encens d’oliban, de cèdre, du santal, du cyprès ou encore du bois d’aloès font appel à la sérénité spirituelle.

Conclusion

L’encens est une substance vertueuse. Elle regorge pleine de bienfaits pour chaque phase de la vie quotidienne. À utiliser pour ses vertus thérapeutiques ou tout simplement comme un parfum qui suscite l’organe olfactif, il est un produit qui n’a pas perdu de ses vertus au fil des années. N’attendez plus pour acheter ou fabriquer votre propre encens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.