Pour les novices, méditer consiste à se mettre en position lotus sur un coussin et à fermer les yeux. Autrement dit, les gens ne voient que l’aspect extérieur de la pratique. Pourtant, la méditation ne se résume pas à cela. Il s’agit d’un art de vivre, une manière simple de retrouver la paix intérieure et de la conserver en toutes circonstances avec de nombreux bienfaits.

Cette activité nécessite le recours à des techniques de concentration et de relaxation qui permettent de faire taire ses pensées pour pouvoir se concentrer sur soi. Se déclinant en différentes variétés, elle garantit de nombreux bienfaits aussi bien sur le plan moral que physique. Découvrez lesquels !

Un tout sur les différents types de méditation

Il existe différents types de méditation et chaque variante a ses spécificités. Il faut citer en premier lieu la méditation de pleine conscience. Elle permet aux pratiquants de bien prendre conscience de leur corps et de leur environnement afin qu’ils puissent vivre pleinement l’instant présent.

Il y a aussi la méditation transcendantale. Il s’agit d’une technique de relaxation qui se base sur la répétition de phrases ou de mots qui font partie des mantras. Ils servent de support de concentration. La méditation zen se trouve sur la liste et elle a pour fonction de modifier votre vision du monde de façon plus positive.

Femme méditant près du lac sur le coucher du soleil
La méditation garantit de nombreux bienfaits aussi bien sur le plan moral que physique

Les bienfaits de la méditation

La pratique de la méditation est de plus en plus courante en Occident. Voici une liste non exhaustive des avantages que cela procure.

Améliorer la mémoire

Selon une étude publiée dans la revue Scientific Reports, la pratique de la méditation peut optimiser l’efficacité du cerveau. En effet, les chercheurs ont réuni 34 individus répartis en deux groupes. Le premier a pratiqué la méditation pleine conscience tandis que l’autre a réalisé des exercices de relaxation musculaire.

Les chercheurs ont constaté une amélioration des performances cognitives chez les participants ayant pratiqué la méditation. En effet, leur concentration au travail et leur mémoire ont beaucoup progressé. Une autre étude menée par Sonia Goulet et Carol Hudon auprès des personnes âgées de 60 ans victime de trouble cognitif léger confirme ce résultat.

En effet, le fait de méditer durant huit semaines a permis aux patients de préserver leur capacité mémorielle. Il faut dire que la méditation est un moyen de façonner différentes zones du cerveau, notamment l’hippocampe gauche. Elle est à l’origine de notre capacité à retenir de nouvelles informations.

Optimiser la concentration

Selon une étude réalisée par le Dr Katherine MacLean, méditer est un moyen d’optimiser sa concentration. En effet, le médecin a demandé à deux groupes d’étudiants d’analyser des lignes de textes assez difficiles.

Le premier groupe a suivi des cours de méditation. Ses membres ont bien réussi au test. En effet, grâce à la méditation, ils ont pu se concentrer longtemps, ce qui leur a permis de réaliser la tâche, aussi difficile soit-elle.

Une étude menée par d’autres chercheurs américains originaires de Washington a donné le même résultat. Cette fois, les chercheurs ont effectué les tests sur des travailleurs. Ils ont constaté que la productivité des salariés s’est améliorée, car ils ont gagné en concentration grâce à la méditation.

Il faut aussi mentionner l’expérience effectuée par des chercheurs d’Harvard sur 16 individus. Après avoir pratiqué la méditation durant 8 semaines, les participants à l’étude ont passé une IRM. L’examen a montré une augmentation de la matière grise dans les zones du cerveau liées à la mémoire et à l’apprentissage.

Femme qui médite sur une montagne les mains en prière
La méditation permet d’augmenter grandement la méditation

Réduire le stress et les mauvais sentiments

Le stress, baptisé fléau du temps moderne, touche des milliers d’individus dans le monde. Il provoque tout un tas de problèmes de santé pour ne citer que l’hypertension, l’obésité et la dépression. De nombreuses études ont démontré les bienfaits de la méditation pour gérer et réduire le stress.

Il faut citer, entre autres,celle menée par Elisabeth Hoge en 2014 auprès de personnes atteintes d’anxiété. Après huit semaines de pratique de méditation, les symptômes ont diminué. Il y a également l’étude réalisée par le professeur Willem Kuyken auprès d’individus touchés par la dépression récurrente. Elle a révélé que la méditation pleine conscience a permis de réduire les rechutes et de diminuer les symptômes.

Notons qu’une situation effrayante ou stressante provoque immédiatement une réaction forte dans le cortex préfrontal. Cette connexion est à l’origine du stress et de l’anxiété et la méditation permet de la réduire. Par ailleurs, méditer permet de détendre le corps et de relâcher toutes les tensions.

Prévenir l’apparition de la maladie d’Alzheimer

La maladie d’Alzheimer est un trouble qui effraie plus d’uns. Il faut dire qu’elle pourrait pratiquement détruire la vie de ses victimes. Plusieurs facteurs peuvent favoriser l’apparition de cette maladie pour ne citer que le syndrome métabolique et le stress. L’équipe de recherche de Sonia Goulet et de Carole Hudon, des professeurs à l’Ecole de psychologie de l’Université Laval, a découvert que la méditation pourrait être une solution au problème. En effet, elle pourrait retarder l’apparition de l’Alzheimer.

Optimiser la longévité

C’est un autre bienfait de la méditation. D’après une étude réalisée par des chercheurs en Californie sur des personnes âgées, le fait de méditer permet de réduire la quantité de protéine c-réactive. Si elle est trop élevée, elle pourrait favoriser le développement d’un trouble cardiaque. De plus, la méditation contribue à la réduction de l’inflammation dans le corps.

Une autre étude a été réalisée à Boston sur des individus souffrant d’hypertension artérielle. Ils ont pratiqué la méditation pendant trois mois et cela a suffi pour réduire leur tension. Il ne faut pas oublier que les maladies cardiovasculaires comme l’infarctus et l’hypertension sont à l’origine de nombreux décès. Grâce à la méditation donc, il est possible de les prévenir et de les éviter, ce qui pourrait mettre beaucoup de gens à l’abri du danger. Mais ce qui est important encore, c’est le résultat de l’étude réalisée par Elizabet BlackBurn en 2010 qui démontre que la méditation peut ralentir le vieillissement.

Homme qui médite sur un rocher face à la mer
La méditation permettrait de ralentir le vieillissement

Vaincre les mauvaises habitudes

C’est un autre atout de la pratique de la méditation. En effet, selon étude de 2015, elle favorise le développement du cortex frontal dorso latéral. Cette zone du cerveau est responsable de la volonté.

Sarah Bower a également réalisé une étude auprès des personnes dépendantes à l’alcool en 2014. Les patients ont été divisés en deux groupes. Le premier a pratiqué la méditation de pleine conscience tandis que le deuxième a suivi un programme de sevrage classique. Au bout de 12 mois, 20 % des membres du second groupe ont replongé dans l’alcoolisme. En revanche, le taux de rechute était de seulement 8% pour le premier groupe.

Tout cela prouve que la méditation permet réellement de vaincre les addictions. En effet, elle optimise la volonté d’avoir une vie plus saine. Elle est aussi efficace pour lutter contre l’obésité et autres troubles comportementaux.

Booster la créativité

Selon le Dr John Fagan, un biologiste à l’Université de Management Maharishi, deux séances de méditation par jour suffisent pour booster la créativité. Il faut dire que le stress et le manque de confiance en soi constituent de véritables blocages créatifs. Pour éliminer le doute et avoir des pensées positives, il n’y a rien de mieux que la méditation.

Les chercheurs de l’Université de Leiden ont également affirmé que méditer permet d’avoir de la pensée divergente. Elle vous sera indispensable si vous voulez trouver des idées nouvelles lors de la réalisation d’une tâche spécifique ou de la résolution d’un problème en particulier.

De plus, il faut souligner que la méditation aide à une meilleure oxygénation du cerveau. Cela procure une sensation de clarté et favorise le développement de l’intuition.

Vivre plus heureux

Si la méditation a conquis autant de gens, c’est parce que c’est une véritable source de bien-être. En outre, elle favorise les émotions positives. Une étude réalisée par le Dr Richard Davidson en 2004 a donné des résultats assez impressionnants.

Le médecin a placé des électrodes sur la tête de moines qui font de la méditation depuis des années. Son objectif était de mesurer les taux d’ondes cérébrales gamma des moines. Elles sont liées à différentes notions comme le self contrôle, l’intelligence, le bien-être et la compassion. Le médecin a alors découvert qu’ils sont très élevés, ce qui ne peut que leur rendre meilleur dans les domaines mentionnés précédemment.

La pratique de la méditation permet donc d’acquérir de nombreuses qualités qui vont rendre la vie agréable. Il est par exemple possible d’avoir plus de compassion pour les gens, des pensées positives, des sentiments bienveillants et une grande capacité à gérer la colère. Tout cela est nécessaire pour mener une vie sereine.

Femme qui médite sur une plage
La méditation permet de mieux gérer les émotions et favoriser les pensées positives

Pour lutter contre la douleur

La méditation constitue également un allié de taille pour lutter contre la douleur et c’est prouvé par de nombreuses études scientifiques. Les chercheurs de l’université de Californie ont par exemple effectué une étude sur 12 individus pratiquant de la méditation et 12 autres qui servent de témoins.

Chez les personnes ayant médité, les réponses cérébrales à la douleur sont inférieures à 50% par rapport aux témoins. Ces derniers ont ensuite pratiqué la méditation durant 5 mois. Au bout de cette période, leur réponse cérébrale à la douleur a également connu une baisse significative. La pratique de la méditation est donc une solution adéquate pour les personnes victimes de douleurs chroniques.

Booster l’immunité

Méditer, c’est une façon de booster le système immunitaire. En effet, l’étude menée par Richard J. Davidson publiée dans le journal « Psychoneuroendocrionoligy » a révélé que la méditation a des effets bénéfiques sur les gènes. Pour être plus précis, méditer rend les gènes pro-inflammatoires moins exprimés.

Du coup, le corps est capable de lutter efficacement contre le stress et les émotions négatives. Notons qu’ils sont à l’origine de nombreux problèmes de santé allant d’un simple rhume aux troubles les plus graves. En outre, la pratique de la méditation atténue les symptômes inflammatoires.

Pour bien dormir

Beaucoup de gens souffrent d’insomnie. Le stress, la fatigue et les problèmes du quotidien sont à l’origine du problème. La plupart des victimes espèrent retrouver un sommeil reposant et réparateur grâce à la prise de somnifères. Or, de nombreuses études ont prouvé que ces médicaments restent souvent inefficaces.

La méditation, par contre, peut constituer une solution adéquate. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’elle permet d’éliminer les causes de l’insomnie pour ne citer que le stress, les tensions et la fatigue. Par ailleurs, la méditation favorise la relaxation, une condition requise pour faciliter l’endormissement.

Lutter contre la dépression et accroître le niveau d’attention

Tout cela est possible grâce au fait que la méditation permet de lutter contre le stress et d’optimiser le fonctionnement du cerveau. Sa pratique est particulièrement bénéfique pour les personnes qui présentent un déficit de l’attention ou atteintes de troubles d’hyperactivité. En effet, la méditation pourrait optimiser leur niveau d’attention.

Une étude américaine publiée dans la revue TranslationalPsychiatry a aussi dévoilé que l’association du sport et de la méditation peut réduire les symptômes de la dépression. Cette conclusion est confirmée par les travaux accomplis par les chercheurs américains de la Carnegie Mellon University.

Ils ont observé 35 chômeurs stressés ayant pratiqué la méditation. Cela a permis une forte connexion d’un réseau de neurones lié au repos, ce qui a pratiquement réduit leur niveau de stress. Notons que ce réseau a une grande influence sur les comportements.

Comment bien pratiquer la méditation ?

Évidemment, pour tirer profiter des bienfaits de la méditation, il faut la pratiquer dans les règles de l’art. Tout d’abord, il est indispensable de bien choisir l’approche à adopter et le moment de s’y lancer en fonction des objectifs à atteindre. Si l’idée est d’améliorer la qualité du sommeil, il serait mieux de méditer le soir.

En revanche, si l’objectif est de pouvoir affronter la journée en toute sérénité, il sera préférable de pratiquer la méditation le matin. Outre tout cela, il faut méditer dans un environnement agréable et propice à la concentration. L’idéal est de s’enfermer dans une pièce dotée d’un décor zen. Désireux de vivre dans la bonne humeur et dans la bonne santé ? Il faut tester la méditation. De plus, elle est accessible à tout le monde. Eh oui, même les enfants peuvent méditer. Sachez qu’une pratique de méditation régulière vous mettra à l’abri du stress et de tous ses effets nocifs sur la santé. Elle vous permettra également de mieux réussir dans la vie professionnelle

Laisser un commentaire